In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Histoire de l'Art & de l'Artiste Ali Bellagha (1924 - 2006)

Ali Bellagha (1924 - 2006)

portrait-ali-bellaghaArtiste peintre né dans la Médina de Tunis, le 14 Janvier 1924, sa famille fait partie d'une lignée d'artisans. Son père, chaouachi, appartient à une famille de janissaires venus à Tunis avec Sinan Pacha. Son grand-père, était confectionneur de savates de basane destinées aux plus hauts dignitaires tunisois.

Ali Bellagha se plait dans la Médina où il a appris à maitriser les matériaux qu'il utilise aujourd'hui tel que l'or, le cuivre, l'argent, l'ambre et le verre. C'est pourquoi il ne se considére pas avant tout comme un peintre. L'artiste a cependant suivi une formation académique aux Ecoles de Beaux-Arts de Tunis et de Paris ainsi que dans l'atelier du céramiste Caniver et du lithograveur Joudon à Paris.

Il expose pour la première fois en 1953, à la bibliothèque Bach Hamba à Tunis.
Il est membre de l'Ecole de Tunis et a toujours participé a ses expositions.

À partir de 1956, il enseigne le dessin au Collège Sadiki durant quatre ans.
Dans les années 1960, avec son épouse Jacqueline Guilbert, il ouvre une galerie d'art d'antiquités et de créations, Les Métiers, dans le centre de Tunis.

Il a tenu plusieurs expositions individuelles à Tunis depuis 1960 et avec son épouse Jacqueline Guilbert, il ouvre une galerie d'art d'antiquités et de créations, Les Métiers, dans le centre de Tunis.
Il a également organisé des expositions individuelles à l'étranger : aux Etats-Unis, à Milan et un peu partout dans le monde.

Ali Bellagha est passionné par les objets anciens et l'univers de l'artisanat. Il a une approche moderniste du développement des métiers de l'art. Il revalorise donc le patrimoine arabo-musulman pour lui donner des accents de modernité et remet en valeur le patrimoine artistique tunisien, notamment l'utilisation du bois, de la pierre, du cuivre, de la laine, du cuir et de l'argent.


 

Spécialiste de l'expertise, des peintures, de la verrerie et des meubles, il est passionné pour toutes les formes d'art : la peinture, la céramique, la sculpture, la restauration et la décoration. Il travaille le bois pour réaliser des compositions de natures mortes. Ses dessins sont de couleurs éclatantes.
En 1960 il créa le bouquet de jasmin en métal argenté ou doré avec soit perles ou ambre,ou corail,ou bois de santal, et en soie ,il le réalisa dans son atelier à la rue de pacha avec un artisan Si Hamadi Klouz (un cheminot à la retraite) Le bouquet de jasmin était sa fierté car comme il disait "mon jasmin voyage partout dans le monde entier."

Il réalise à Tunis, un certain nombre d'oeuvres de commandes monumentales : taille directe sur pierre, panneaux de céramique, vitraux et tapisseries.

Il fut président de l'Union Nationale des Arts Plastiques en 1975 et président du Salon Tunisien de 1970 à 1980.
En 2003, Ali Bellagha reçoit le Prix national des arts plastiques. En 2006, il est l'invité d'honneur du Salon de l'artisanat à Tunis.
Il contribué à la réalisation de l'écomusée Dar Gmach dans le village de Takrouna.