In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Exposition personnelle de Abdelmalek Allani à la galerie Aïn : Le nomadisme figé dans la toile

Exposition personnelle de Abdelmalek Allani à la galerie Aïn : Le nomadisme figé dans la toile

sept2011/Expo-Perso_ Abdelmalek-AllaniC’est au plasticien et chercheur Abdelmalek Allani que s’est adressé le galeriste Mohamed Ayeb pour l'inauguration de la nouvelle saison artistique de l'espace Ain. L'exposition personnelle de l'artiste se tient depuis le 20 septembre 2011.

Les œuvres exposées sont au nombre de 36. Peinture, aquarelle et collage  figurent à merveille le "nomadisme "artistique de Allani. Le plasticien  semble ne pas vouloir rester sur une seule thématique…

L’art n’est- il pas un incessant renouvellement et une éternelle matière transformable à souhait ?  

Quelques huiles, à l’instar de "Sidi Mehrez et Sidi Bousaid", "Rues de la médina", demeurent dans la sphère du figuratif, du folklorique même, avec un traitement sage et discipliné des couleurs et de la matière. Ce n’est que quelques cimaises après que le geste se libère et que la matière suit son élan avec des formes plus éclatées, plus autonomes, plus éloquentes, semblables aux vues aériennes de quelques lointaines contrées, celles de l’imaginaire, de l’affect sans doute…Ici et là naissent quelques empreintes calligraphiques (en arabe), invocations religieuses du nom divin (Allah ) que l’artiste décline à souhait sur quelques-unes de ses surfaces huilées (" Louanges à Dieu ", " Prières "…).

Et voilà que ce dernier, dans la dernière série de peintures exposées, change complètement de traitement, de regard et de conception avec une approche " Pop- Art"  rappellant les fameux portraits d’Andy Warhol auquel  il rend hommage. Allani utilise des  couleurs vives pour nous raconter la médina, une médina sortie tout droit du monde de Warhol que l’artiste habille de rose et de vert flashy…

Nous rencontrons la même thématique folklorique liée à une médina que l’artiste kairouanais semble affectionner dans les 7 aquarelles qu'il nous  présente. Les collages paraissent  inspirés de ces aquarelles (et vice versa?) avec un agencement linéaire (sans grande conviction!) de différents clichés, une sorte de bribes architecturales de la médina… Des collages qui seront meilleurs dans le rôle de l’esquisse, de la matière, ouvrant les portes aux spéculations et annonçant un devenir autre…  

L’artiste semble vagabonder, expérimenter et citer différentes approches (figuratif, expressionnisme abstrait, pop art…) révélant une démarche théorisante  dont l'expression pratique s'avère éclatée .
L’exposition se poursuit jusqu’au 10 octobre.

Auteur : Meysem MARROUKI
Ajouté le : 24-09-2011

Source: La Presse de Tunisie

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka