In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Un collectif d’artistes tunisiens porte plainte contre Psyco-M

Un collectif d’artistes tunisiens porte plainte contre Psyco-M

Psycho-M

Un collectif d’artistes tunisiens porte plainte contre Psyco-M

Psyco-M contre Sawsen Mâalej et Olfa Youssef : l’affaire passe devant la justice

Tunisie, décembre 2010.

Deux principaux clans s’opposent : ceux qui critiquent Sawsen Mâalej et ceux qui la défendent.
La polémique vient de se corser et chacun a choisi son parti. En effet, un collectif d’artistes et
personnalités tunisiennes vient de décider de porter plainte contre le rappeur Psyco-M. Le motif de cette plainte est l’incitation à la haine et à la violence à l’égard d’Olfa Youssef et de Sawsen Mâalej, et une autre portant sur le droit à l’image de Lotfi Abdeli et Foued Litaïem.

Psyco-M, le rappeur qui défraie la chronique
Dans son dernier morceau intitulé « Manipulation », Psyco-M, un jeune âgé d’à peine 24 ans, revendique son droit de passer un message pour défendre l’islam des sionistes et des personnalités tunisiennes à caractère immoral selon lui. Dans les chansons de ce rappeur, des thèmes récurrents, entre autres la théorie du complot, l’identité, l’islam et le nationalisme sont devenus pour lui un terreau à partir duquel il s’inspire et s’exprime. « En faisant du rap, je vise soit la victoire, soit le martyr » répondait-il au webzine Trash sur un ton enthousiaste. Certains croient en sa sincérité et en la justesse de son message, d’autres pensent qu’il est en fait en train de surfer sur la vague de l’obscurantisme.

L’attaque… Et la défense
La plainte à déposer par les quatre personnalités contre Psyco-M a été favorisée par la vague de haine que ses chansons ont lancée sur Facebook à leur égard, qui a résulté en la publication des photos piratées du profil d’Elyes Gharbi, époux de Sawsen Mâalej.  Les défenseurs sur internet de cette dernière n’ont pas tardé à riposter en créant des pages sur Facebook pour condamner le lynchage qu’elle subit, allant même jusqu'à  changer leur avatar par une photo de l’actrice pour confirmer leur solidarité avec elle.

Les discussions s’enflamment sur le net tunisien et les avis divergent. En moins d’une semaine, une dizaine de pages et groupes Facebook ont été créées de suite pour soutenir Sawsen Mâalej et les personnalités tunisiennes qui ont été attaquées. Bassen Hanachi, organisateur de « Toutes en jupe en Tunisie» a lancé un appel pour contrer ce lynchage en créant un événement ayant pour titre généraliste : « Tout le monde avec les artistes tunisiens et tunisiennes ».

En attendant le mot de la justice
Me Bochra Belhadj Hmida, avocate de Sawsen Mâlej, confirme : la plainte sera déposée demain matin auprès du procureur de la République du tribunal de première instance de Tunis. Les libellés seront : atteinte à la vie privée pour Sawsen, par rapport à ses photos, diffamation, allégations, imputation publique d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne, ainsi que les menaces pour contraindre à exercer un culte, pour Sawsen et Olfa.Il faut noter que tous ces délits ne concernent pas exclusivement Psyco-M, mais visent également ses sympathisants. Au vu du nombre de profils Facebook marqués par un avatar « Mentalité Psyco-M », ils ne sont pas peu nombreux.

Lotfi Abdelli et Foued Litaïem ont manifesté leur solidarité à Sawsen notamment, ex-collègue du premier à Canal+ Horizons (émission Chams Aâlik, avec Nejib Belkadhi) et collègue actuelle de Foued Litaïem, autre chroniqueur de Ness Nessma. Ils ont dit qu’ils porteraient probablement plainte pour atteinte au droit à l’image, vu que leurs photos ont également été utilisées pour illustrer le clip de « Manipualtion » et leur attribuer des intentions malsaines.

En contactant Olfa Youssef, on a été aussi prévenus du piratage de son adresse e-mail et des menaces de mort qu’elle a reçues via son compte Facebook. Elle a notamment condamné l’usage des images et montages de ses vidéos précisant qu’il fallait s’attaquer aux idées non aux personnes.

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de cette affaire dès demain.

L.W
Source

 


 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka