In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Art contemporain en Tunisie : le souci de soi (extraits) par Rachida TRIKI

Art contemporain en Tunisie : le souci de soi (extraits) par Rachida TRIKI

oct2011/Catalogue_Art_Tunis_ParisEn Tunisie, la courte histoire des arts plastiques est peuplée de nombreuses expériences, de questionnements, de compositions et recompositions diverses d'un patrimoine ouvert à la différence. La pratique des arts reste, en effet, un foyer incontestable d'émancipation, à la fois riche de l'histoire pluricivilisationnelle du pays et de l'apport culturel du patrimoine arabe et islamique. […]

[…] c'est dans le contexte d'un art visuel aujourd'hui de plus en plus mondialisé, que, depuis près de deux décennies, apparaît ce qu'on peut appeler un mouvement d'art contemporain tunisien. Probablement, se traduit-il plus par une diversité de démarches créatrices qui ont en commun un désir d'émancipation, que par un style formellement nouveau. Ce mouvement s'exprime plutôt dans la distance prise avec un souci d'ordre communautaire et avec une tendance picturale de type néo-orientaliste. L'inscription dans le présent, avec tous ses paramètres, prend le pas sur l'imaginaire d'une identité ancestrale ou sur celui d'un patrimoine à réactiver. […]

Etre contemporain revient, pour chacun d'eux, à inscrire sa singularité dans des formes et des dispositifs actuels, tout en préservant la perméabilité culturelle du geste créateur. Leur démarche créatrice traduit le souci de se positionner dans un espace de vie traversé de contradictions. Ils ont en commun une conscience aiguë de leur engagement dans un présent où l'identité de l'artiste ou du citoyen est en mutation constante, face aux problèmes que connaît la société tunisienne et face aux nouvelles exigences du marché et de la mondialisation. A la différence de ce que permettait l'espace confiné des Beaux-arts, ces nouvelles manières de faire élargissent le champ de création à l'espace de vie. Elles sont aussi des manières de penser, d'exprimer et de soulever des questions sur la condition de la femme, sur celle des droits humains, sur le rapport au sacré et au profane ou tout simplement sur son identité d'artiste-citoyen du sud. La manière de créer en marge des traditions et des appartenances donne lieu à des renouvellements tout à fait intéressants de formes artistiques.

La richesse souvent biculturelle de certains artistes se manifeste surtout par l'ouverture à l'altérité dans l'expérience de sa propre subjectivité. On peut dire que la plupart des œuvres décrit un processus de création émancipatrice : d'une part, ces créations libèrent des contraintes d'appartenance à une certaine pratique de peindre, telle qu'elle s'est instituée au siècle dernier ; d'autre part, elles permettent d'échapper à une forme de reconnaissance exogène, qui les désignerait comme appartenant à telle culture, à telle civilisation manifestée par des signes ou des symboles qui en seraient caractéristiques. Cette manière de créer est une sorte de souci de soi, déclaré surtout chez les artistes de la jeune génération qui ne veulent subir, ni la contrainte d'une histoire de l'art locale, ni celle de l'image qu'on se forge d'eux hors frontières.

Ce qui caractériserait les manières contemporaines de faire image dans la génération d'artistes contemporains tunisiens serait probablement cette volonté d'être fidèle à son désir de créer librement. Il ne s'agit pas, ici, d'une rupture avec leur champ culturel ou avec l'art mondialisé. Il s'agit de créer autrement, dans une constance à soi qui respecte sa singularité.

Rachida TRIKI
Historienne d'art, professeur universitaire à Tunis
Tunis, sept 2011
Source: Art Tunis Paris

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka