In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Art : A la demande de la FAO: Une nouvelle performance de Sadika Keskes à Rome

Art : A la demande de la FAO: Une nouvelle performance de Sadika Keskes à Rome

TAGpress/nov2011/performance-de-Sadika Keskes-a-RomeL’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) abrite depuis peu en son siège à Rome le Centre International Multimédia (Cheikh Zayed Centre) qui sera inauguré le 7 décembre 2011. Sur un projet architectural de Marco Felici, l’Organisation a fait appel à l’artiste plasticienne tunisienne Sadika Keskes pour la réalisation de trois œuvres d’art.

L’artiste de renommée internationale partira à Rome dès aujourd’hui pour y rester jusqu’au 9 décembre prochain et accompagner sa superbe fresque de 15m/3, qui sera suspendue à 6m de hauteur à même une immense baie vitrée du Centre Multimédia.


Un projet qui a vu le jour il y a sept ans déjà mais n’arrivait pas à aboutir pour manque de financement. Finalement relancé, le projet est fin prêt à rejoindre les lieux auxquels il est destiné. Il comprend trois parties.

nov2011/sadika-keskes

Des palmiers illustrés avec les colombes de la paix en verre coulé et fer forgé. L’idée consiste à accentuer cette vision en la projetant sous forme d’une palmeraie imaginaire et stylisée. La partie supérieure des palmiers passe progressivement du tridimensionnel au bidimensionnel pour s’estomper dans une fresque intégrée aux plaques de verre qui couvrent en partie la façade et qui sont placées à trois mètres du sol. Cette fresque est réalisée en fer forgé et en pâte de verre. Le vol d’oiseaux intégré autour de cette palmeraie symbolise la vie.

L’autre intervention de Sadika, une porte en métal ; « Passages » portant une calligraphie arabe qui illustre une phrase de Sheikh Zayed : « donnez- moi une agriculture, je vous garantis une civilisation », écrite en différentes langues, mais aussi pour que le message prenne une dimension universelle, en des langues antiques qui sont celles des civilisations fondatrices de notre culture et de notre pensée comme les hiéroglyphes par exemple… Après en avoir calligraphié les lettres et les avoir intégrées à l’intérieur d’une plaque de fer dur, Sadika les a remplies de verre soufflé pour leur donner un effet de luminosité.

nov2011/sadika-keskes-portraitExpliquant sa démarche, Sadika écrit : « Afin que la phrase de Sheikh Zayed conserve une dimension humaine, j’ai tenu à ce qu’elle soit inscrite sur des panneaux qui ne dépassent pas trois mètres de hauteur de façon à ce qu’elle soit lisible à la portée de regard du passant comme le seraient les pages manuscrites d’un livre ouvert ».

La 3ème partie de l’œuvre consiste en des arbres en bronze qui sont destinés à être appliqués sur une sorte de podium ou de comptoir ; cette frise est composée de cinq arbres stylisés en bronze qui symbolisent à la fois l’arborescence où passe la sève de la vie allant de pair avec l’action de la FAO qui irrigue les projets en faveur de l’agriculture et de l’alimentation.

Exportées vers le monde entier, les œuvres de Sadika Keskes sont souvent exposées dans les musées, car, conjointement à son activité artisanale, Sadika participe à de nombreuses expositions internationales d'art contemporain, réalisant des bas-reliefs en pâte de verre, des sculptures, des bijoux, et autres objets de valeur. Nous croisons les doigts pour elle !

Samedi 26 novembre 2011
Sayda BEN ZINEB

Source: Le Temps

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka