In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Entretien avec Sylvain Montéléone:« La Révolution peut permettre l’éclosion de nouveaux talents… »

Entretien avec Sylvain Montéléone:« La Révolution peut permettre l’éclosion de nouveaux talents… »

nov2011/Kiosque-indoor-exposition-de-Sylvain-MonteleoneNous avons rencontré Sylvain Monteleone qui nous a livré ses pensées sur cette exposition et d’autres questions relatives à l’art.

Le Temps : « Kiosque indoor », pourquoi avez-vous choisi ce titre pour cette exposition ?

Sylvain Montéléone : « Kiosque indoor », c’est comme si on se trouvait devant un kiosque de journaux mais à l’intérieur. Tout se passe à l’intérieur, en fait ! On vient, on lit n’importe quel journal et on suit les nouvelles ; le spectateur peut éprouver des émotions, émettre des impressions. La seule différence, c’est qu’il ne peut pas prendre ce qu’il a lu ou vu en rentrant !

Dans quelle mesure une affiche de film ou un article de presse pourraient servir de support à une œuvre d’art ?

dec2011/Kiosque-indoor-de-Sylvain-MonteleoneS.M. : L’affiche ou le journal peut servir de support à une œuvre d’art pour la bonne raison que les artistes en général font du collage dans un souci d’harmonie et de composition. Pour moi, ce qui est important, c’est l’image, celle qui est sortie de moi et que je veux mettre sur la toile. Certes, les œuvres sur lesquelles j’ai travaillé dans cette exposition ne sont pas les miennes, mais, moi, en tant qu’artiste ayant plusieurs années d’expérience, j’ai voulu représenter ces travaux pour transmettre un message et voir un peu son effet sur le public qui va donner son jugement. Le public a été agréablement surpris de voir cette expérience en découvrant cette coïncidence particulière entre l’affiche et le quotidien.

Votre exposition est dédiée à la Révolution. Peut-on dire que cette révolution a été une source d’inspiration pour bon nombre d’artistes ?

dec2011/Sylvain-MonteleoneS.M. : Oui, dans une certaine mesure. Mais moi, j’ai préféré prendre un certain recul par rapport aux événements. Comme dit Voltaire : « Entre votre colère et l’effet qui la suit, laissez toujours au moins l’espace d’une nuit ». Et je pense qu’il a raison. La Révolution peut permettre de nouveaux talents, comme toutes les révolutions, d’ailleurs ! Mais ces talents, il faut qu’ils soient toujours alimentés, car la révolution est un feu qui s’allume et provoque de grandes émotions chez l’artiste qui les exprime dans ces œuvres picturales… Cependant, il ne faut pas confondre entre les peintres qui sont là depuis plusieurs années et ceux qui sont nés après la Révolution ! Si l’artiste est convaincu de ce qu’il fait, il peut continuer dans sa démarche, dans le chemin qu’il a choisi. Abstraction faite de la situation politique dans le pays !

Parlez-nous un peu de votre recueil de poésie « Moments de prose… Instants de pose » qui a accompagné cette exposition. Y a-t-il un rapport entre ce recueil et l’exposition ?

dec2011/Sylvain_Monteleone-AS.M. : La poésie pour moi, c’est comme la peinture. Ce que j’ai mis là par écrit correspond à une rétrospective de mes œuvres picturales. Je peux donc exprimer par écrit ce que je pense au niveau de la peinture, mais aussi au niveau « d’état d’âmes et d’état d’hommes ». Remarquez le jeu de mots ! on peut lire d’ailleurs dans le même sens en page 3, ces phrases : « Entre une pose et l’autre, une pause suit, et c’est là que j’ai poussé mes premiers cris, mes premiers écrits, mes premiers écrans, mon dernier écrin, comme on pousse les quatre portes de la tradition soufi pour trouver mes quatre éléments: mon air, mon feu, mon eau, ma terre… »

dec2011/Quitte...mains-libresEt si on parlait des prochains projets de votre galerie ?

S.M. : Il y aura à partir du 09 et jusqu’au 28 décembre courant une exposition de Selma Chérif Dziri « Quitte… Mains libres », il y a là un jeu de mots entre le « quitte, mains libres » du téléphone et le « quitte » dans le sens « quitte, les mains libres ! ». C’est un rappel de cette liberté que chacun a envie d’exprimer, sans gêner quiconque : c’est une liberté personnelle que l’on ressent dans la peinture et ça ne concerne que l’artiste et le public ! »

Propos recueillis par : H.K

Source: Le Temps




Lire également: A la galerie Le Damier : exposition « Kiosque indoor » de Sylvain Montéléone
« Moments de prose…Instants de pose »

« Kiosque indoor » est le titre donné à l’exposition de Sylvain Montéléone qui s’est tenue du 25 novembre jusqu’au 07 décembre à la galerie « Le Damier » à Mutuelleville. Les visiteurs qui étaient venus voir l’exposition ont certainement été impressionnés par l’ingéniosité de l’artiste et l’originalité des œuvres faites essentiellement d’assemblage et de collage d’affiches de films et de coupures de journaux ou de revues qui, de par les sujets traités, présentent une certaine ressemblance avec les faits ou les situations de notre réalité, de notre vécu: c’est une exposition où fiction et réalité sont associées en symbiose.

Cela ne relève pas de la pure coïncidence si le mariage entre des articles de presse en langues diverses ou des affiches de films assez anciens pourraient servir de supports à l’artiste pour en faire une œuvre d’art traitant de questions d’actualité ; l’artiste a dû faire un travail de fourmi pour en venir à bout. A voir les œuvres exposées, il suffit d’un petit effort de comparaison entre ces textes et images pour établir vite un lien logique, car souvent le rapprochement avec des personnages ou des faits réels ne tient qu’à un fil.

Sylvain Montéléone résume son exposition en ces termes : « Expo où mes moments de prose et mes instants de pose sont mis en exergue pour la photo souvenir, où fiction et réalité s’entremêlent dans mon art…Aux quotidiens, où toutes ressemblances avec des personnages existants ne sont pas fortuites, où l’édito semble dire…et dites haut…ce que vous pensez tout bas…». Il est à signaler que Sylvain Montéléone a fait accompagner son exposition par un nouveau recueil de poèmes intitulé: « Moments de prose…Instants de pose», histoire d’assurer une certaine complémentarité entre poésie et art plastique ! En somme, c’est une belle exposition qui marque le retour de cette galerie à ses activités régulières dont les amateurs de l’art ont été privés depuis plusieurs mois ! Bonne continuation !

Hechmi KHALLADI

Source: LeTemps

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka