In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Les sens d'un peintre : Jamel Abdennacer Aïssi

Les sens d'un peintre : Jamel Abdennacer Aïssi

dec2011/jamelabdennaceur.Son nom n’est pas sans rappeler un illustre leader arabe… sauf que les gesticulations de la scène politique ne l’interpellent pas, lui qui a toujours affirmé qu’il faut « cultiver le politicien » et non « politiser les intellectuels ». Jamel Abdennacer Aïssi n’en reste pas moins un citoyen engagé. Etudes universitaires à l’Ecole des Beaux-Arts puis à l’école du Louvre à Paris, formation complémentaire d’art-thérapie au Canada : c’est aux pinceaux, aux couleurs et aux autres que Jamel Abdennacer Aïssi a consacré sa vie… et sa carrière, puisqu’il est l’un des rares peintres tunisiens à vivre exclusivement de son talent.

dec2011/Expo_Jamel_Abdennacer_detail« Voyage pour vos sens » : ce slogan publicitaire d’une célèbre marque américaine de crèmes glacées pourrait parfaitement servir de carte de visite à Jamel Abdennacer Aïssi. Car l’artiste nous invite à utiliser tous nos sens pour appréhender ses œuvres. Il en va ainsi de ces peintures et aquarelles à base de couleurs aux extraits végétaux, comme le café et le thé. En humant l’odeur de café qui se dégage d’un tableau, les limites entre l’olfactif et le visuel, le rêve et le réel, se brouillent puis s’estompent, nous invitant à un voyage spirituel. Les effluves de café nous emmènent au Brésil, l’odeur du thé nous évoque les assemblées familiales, où le patriarche puise dans ses souvenirs pour nous conter mille et une anecdotes…  Tel est l’univers pictural de Jamel Abdenacer Aïssi, reposant sur la conviction du nécessaire retour aux sources et à Mère Nature.


Plus généralement, « l’unicité » et le rejet de toute forme d’imitation ou de rumination d’expériences antérieures à la sienne constituent ses repères. Il ne s’agit pas tant de l’unicité mue par un certain égocentrisme que celle qui porte un rêve, une ambition : laisser derrière soi quelques traces indélébiles…

dec2011/jamel-abdennacer-profilDe toute façon, l’adjectif « égocentrique » est à mille lieues de le définir : rappelons que Jamel est titulaire d’un diplôme d’art-thérapie, une méthode d’accompagnement des patients qui utilise leur potentiel artistique pour accélérer leur guérison. Ici, le dessin, la couleur et la créativité sont mobilisés pour lutter contre les sentiments de mélancolie et de solitude, les accès de timidité et autres douleurs psychologiques. Notre peintre-thérapeute affirme avoir contribué à soigner plusieurs cas par cette méthode. Un exploit quand on sait le peu de conviction des médecins face aux bienfaits supposés des « médecines douces » et autres thérapeutiques non allopathiques…

Jamel Abdennacer est également un observateur attentif de la scène culturelle tunisienne. Et parce qu’agir est le propre de l’intellectuel-artiste, Abdennacer a déjà esquissé quelques lignes de perspective pour tirer l’ensemble de la scène culturelle tunisienne vers le haut. A commencer par l’indispensable retour à la lecture, à l’origine pour lui du vide culturel actuel. Mais pour ce faire, il convient de démocratiser la culture. Force est de constater que les prix des livres sont inaccessibles pour l’écrasante majorité des jeunes. Sans même parler du coût du matériel de peinture, loin de correspondre au budget des plasticiens, peintres et autres sculpteurs…

dec2011/Jamel-Abdennacer2Pour Abdennacer Aïssi, il est du ressort de l’Etat de subventionner plus franchement les secteurs de l’édition et de l’art en général. Concernant précisément le rôle de l’Etat, le peintre émet une proposition originale : conjuguer les efforts des ministères de la Culture et du Tourisme afin de développer le tourisme culturel – issue de secours valable, à terme, pour ces deux secteurs. Si le touriste moyen est toujours attiré par le soleil radieux de notre pays, par ses belles plages et par ses panoramas envoûtants tel celui de Sidi Bou Saïd, nos us et coutumes, nos sites archéologiques et les promesses de découvertes offertes par la révolution sont à même de rehausser l’image de la destination Tunisie. Elle et ses enfants artistes en ont bien besoin…

Le 10 décembre, par Hamza Marzouk (L'Etudiant)

Voir événement: Du vendredi 30 décembre 2011 au jeudi 23 février 2012 - Centre Culturel Bir Lahjar, Tunis - Exposition picturale de Jamel Abdennacer: الحوت عليكم يا توانسة

Source: L'économiste Maghrébin 

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka