In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Au Palais Kheireddine: exposition de la Fédération Tunisienne des Arts Plastiques: «Révélations»: Hommage à Manoubi Boussandel et Khalil Aloulou

Au Palais Kheireddine: exposition de la Fédération Tunisienne des Arts Plastiques: «Révélations»: Hommage à Manoubi Boussandel et Khalil Aloulou

dec2011/FTAP-expo_revelations« Révélations », c’est le titre donné à cette première exposition annuelle des arts plastiques organisée par la Fédération Tunisienne des Arts Plastiques (FTAP) au Palais Kheireddine du 16 décembre 2011 au 14 janvier 2012. Cette édition se veut également un hommage aux deux artistes disparus Manoubi Boussandel et Khalil Aloulou. Un prix « Nejib Belkhouja » est prévu lors de la clôture de cette exposition.

L’exposition regroupe plus d’une centaine d’artistes et plus de 170 œuvres réparties entre peinture, sculpture, photo, céramique et tapisserie artistique. Tous les âges sont représentés dans cette exposition : de la doyenne des peintres Madame Dhrif qui a 72 ans jusqu’aux très jeunes issus récemment des écoles de beaux-arts. On y trouve également des étrangers : des Irakiens, une Hollandaise, des Algériens… La qualité plastique, nous a-t-on indiqué, était le principal critère du choix des œuvres exposées. La majorité des courants artistiques sont représentés et on peut remarquer une grande variété dans les inspirations et les techniques utilisées, ce qui permet de donner une idée sur ce qui se passe actuellement dans le domaine plastique en Tunisie.

 

dec2011/variete-et-fusion-de-couleurs


dec2011/revelations-le-tempsVoici Mourad Harbaoui, le jeune peintre, avec son expressionnisme abstrait. Ici, c’est Mohamed El Ayeb avec ces deux œuvres photographiques présentant des scènes de rue où il nous a surpris par les différentes compositions et lumières. Là, vous pouvez voir, les tableaux de Madame Ajili qui s’intéresse aux portes de la Médina. Majid Zalila, ce jeune dessinateur, est présent aussi par ses caricatures intitulées « les civilisées » faites avec beaucoup d’humour, d’ingéniosité et de critique. Wissem Ben Hassine qui nous emballe par ses travaux à base de pinceaux et d’économie de moyens pour aboutir à des compositions très personnelles. Il y a également la jeune Amel Kbeili, peintre autodidacte aux grandes qualités, qui présente ses œuvres sur la Révolution. On peut voir aussi les travaux exceptionnels du peintre tunisien Hamda Dniden sur les femmes robustes, une certaine vision de l’artiste du corps féminin.

dec2011/FTAP-expo_revelations

Avec les tableaux de Abdelmajid Ben Messaoud, on est attiré plutôt par La ville de Kairouan, ses souks, ses arcades et ses ruelles où l’artiste laisse des empreintes modernes. Sabra Ben Hassine, jeune peintre, aux talents prometteurs, participe avec un tableau qui fait l’objet d’un projet de fin d’études à l’école des beaux-arts. Mohsen Zoghlami est présent à cette exposition par ces ouvrages en céramique qui portent comme titre : « Le président déserteur », « les trois sœurs », « la femme enchainée ». Samir Ben Gouiâ expose des calligraphies en reliefs sur bois. Il y a aussi quelques sculptures en bas-reliefs présentées par l’artiste Abdellaziz Maâlel. Quant à Brahim Azzabi, il participe avec ces deux dernières œuvres, une sorte d’expressionnisme personnel qui affiche une certaine rigueur et une approche singulière à voir les choses. Le jeune plasticien Akram Toujani est là avec ses trois panneaux intitulés « Détournement », une lecture personnelle de la vie politique et sociale de l’après-révolution. La liste des exposants est encore longue, il faut bien visiter les cimaises du Palais Kheireddine pour découvrir l’ensemble des tableaux.


revelations-detail-invitM. Brahim Azzabi, secrétaire général de FTAP, l’organisatrice de cette grande exposition, nous a déclaré que "par la même occasion un hommage est rendu aux deux peintres plasticiens tunisiens disparus en novembre 2011, à savoir Manoubi Boussandel (1939) et Khalil Aloulou (1942) qui ont participé dans les années soixante à instaurer une peinture nouvelle qui a rompu avec le folklore et l’orientalisme décadents. Des plasticiens de générations différentes participent à cette exposition. Une sélection professionnelle a été préalablement effectuée, ce qui a donné une exposition de cette qualité !"

 

Hechmi KHALLADI
Mardi 27 décembre 2011

Source: Le Temps

Pour en savoir plus:

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka