In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress International Les artistes-autistes de la région en Tunisie au Festival de la fraternité et de la créativité à Remada, Tunisie

Les artistes-autistes de la région en Tunisie au Festival de la fraternité et de la créativité à Remada, Tunisie

dec2011/Mohamed-GhoulMohamed Ghoul et quelques membres de La Bohème, une formation d’artistes-autistes de la région, s’envoleront dans quelques semaines pour Remada en Tunisie, où ils participeront, autant à titre d’artistes que de conférenciers, au Festival de la fraternité et de la créativité.

Pas moins d’une douzaine de pays participeront à ce festival dont l’objectif consiste à monter un réseau un réseau de soutien au Maghreb pour les artistes handicapés. On y retrouvera d’ailleurs autant des artistes vivant avec un handicap que des artistes qui n’en ont pas. Pour sa part, M. Ghoul présentera sa sociodynamique d’intégration par l’art (SDIA). «Ça les intéresse pas mal, a-t-il indiqué. Ils souhaitent former des gens qui pourront l’appliquer sur place.»
 

janv2012/Festival-de-la-Fraternite-et-de-la-creativiteLe festival, qui aura lieu du 28 janvier au 5 février, sera aussi l’occasion de projeter le documentaire Artiste-autiste, réalisé par Yves Langlois, qui porte notamment sur les membres de La Bohème. «Après, on ira le présenter en France, à Paris et à Orléans, a fait savoir Mohamed Ghoul. Là-bas, l’utilisation de la SDIA est vraiment très poussée. Ils recourent aux arts du cirque, et les artistes sont rémunérés
 

Pas de subvention


dec2011/CIFSCI.Bien que M. Ghoul aurait souhaité voyager avec tous les membres de La Bohème, il devra se contenter d’une équipe réduite, voire même d’un seul partenaire, faute de fonds. C’est que même si sa méthode est reconnue en France et au Québec, il ne reçoit toujours pas de subvention pour le travail d’intégration qu’il effectue auprès des personnes handicapées.

«Le nombre de participants va clairement dépendre des budgets qu’on va être capables d’obtenir. C’est un peu ironique de constater qu’au Québec, nous avons des programmes pour faire voyager nos artistes, mais qu’il n’existe rien lorsque ceux-ci tombent dans la catégorie des artistes handicapés», a-t-il souligné.

dec2011/SDIA_musicCependant, même s’ils ne devaient être que deux à Remada, Mohamed Ghoul assure qu’il offrira quand même un spectacle sous le nom de La Bohème. «D’ailleurs, Lyssou Djellout, un jeune autiste algérien qui a travaillé il y a quelques mois avec mon groupe de Val-d’Or et avec qui je continue de collaborer par Skype, viendra nous rejoindre», a-t-il précisé.

Rappelons que la SDIA fait appel au rythme et à la musique pour favoriser l’intégration de normes et de règles de vie. D’abord développée auprès des personnes vivant avec un trouble envahissant du développement, notamment l’autisme, elle s’étend maintenant à d’autres types de personnes handicapées.

Patrick Rodrigue
Publié le 29 Décembre 2011


Ill. photo 1 haut gauche: Mohamed Ghoul en compagnie de Yoan Sirard, membre de La Bohème et l’une des principales têtes d’affiche du documentaire réalisé par Yves Langlois. Archives / Patrick Rodrigue

Source: Abitibi Express

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka