In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie LES AUTRES à l'Aire libre ! par Mahmoud Chalbi

LES AUTRES à l'Aire libre ! par Mahmoud Chalbi

 

janv2012/lokhrine-vue-densembleLa galerie "Aire libre" de l'espace d'art et de création EL TEATRO, se veut essentiellement un creuset de découverte en arts plastiques !

Depuis 1997, il présente des jeunes artistes talentueux en mal de lieux d'exposition !

C'est ainsi que nombre
de peintres, photographes, sculpteurs et autres artistes contemporains
aujourd'hui reconnus et même de notoriété internationale
ont fait leur premiers pas dans cette galerie avant de voler de leurs propres ailes !
 

Je me contenterais de citer Halim Karabibene, Mohamed Ben Slama, Nabil Saouabi,
Amel Ben Attia, Rachida Amara, Mohamed Ben Soltane, Ymen Berrhouma,
Najet Gherissi, Omar Bey, Bessma Haddaoui, Ali Tnani, Ghassen Amami...
et dernièrement Riadh Souissi et Fatma El Ouni !
 

 

janv2012/lokhrine -et-les-autres-invit-recto.Ce faire continue de plus belle et la galerie est aujourd'hui heureuse,
en ces temps moroses et flous, de fêter le soulèvement de la jeunesse, désormais libre,
en recevant trois peintres, encore inconnus et à l'égo retenu sous pseudo !
 

Ce ne sont point des pseudos et leur art est bien senti, maitrisé et réfléchi,
loin des bruits de la ville et de la course à la cerise sans gâteau !
 

Aa.Mim, Khaled Abed Rabbah et Ibrahim Màtouss, diplômes en poche,
vont d'aventure en aventure sans tremper dans la facilité !
Nulle peur pour eux, ils ne vont point bruler les étapes,
ni s'embarquer au hasard des flots !
Leurs ailes, avec le rêve et l'imaginaire libéré en bandoulière,
les font planer et au bon port sauront les amener !
 

janv2012/lokhrine2C'est Màtouss, rencontré sur Facebook, qui m'a lancé d'abord la question s'il pouvait
participer au Concours " Art à venir" du Printemps des Arts de La Marsa, avec ce pseudo !
N'y trouvant pas d'inconvénient et ayant aimé son travail, j'ai accepté sa proposition
de lancer une expo à El teatro avec ses amis Aa.Mim et Khaled Abed Rabbah !
Lisez bien ce qu'en dit leur camarade, critique en herbe, Apoplexie Brutale :

"LES AUTRES, eux, LOKHRINE, on ne sait plus s’il s’agit des sujets peints ou des artistes eux même.
Une mise en abyme du marginal. Un récursif de la pratique des artistes.
janv2012/lokhrine-detail-invitL’œuvre et les artistes se joignent dans une structure gigogne.
Ces « autres » qui fondent dans le bruit de l’existence.
Des postures figées pourtant éphémères, des gestes tantôt gelés, tantôt vifs,
qui volètent le traintrain de la vie, des vies.. Ces connaissances qui se prêtent à
une représentation qui se voulait neutre, pudique : une promesse toujours annoncée,
chaque fois manquée...
 

« Pas peindre à Tunis » : tel est le crédo non voulu de ces artistes trentenaires !
Le premier est originaire de Béjà et peint à Hammam-Sousse,
le second est originaire d’El Fahs et peint à Chott Mariem,
le dernier peint entre Tataouine et Hergla.
Ils ont tissé des liens autour de leurs pratiques nuancées néanmoins communes dans leur minimalisme,
de leur représentation du marginal, de la peinture de l’écart.
 

Ces artistes sont dans une éternelle léthargie par rapport à l’agitation de la sphère culturelle,
des anachorètes assumés, par leur nature hibernale ils ne peuvent rentrer dans le moule.
Ils acquièrent une expérience personnelle sans réussir à intégrer des clans.

janv2012/lokhrine1Une houle de silhouettes, une foule limite chaotique, c’est ainsi qu’on perçoit l’œuvre de Khaled Abed Rabbah.
Ces toiles sont un espace ou se conjuguent bestialité et régénération..
Les fleurs se font nœuds, et le nœud se défait en un dénouement quasi- tumultueux..
janv2012/lokhrine1-aUn croisement de périmètres : des espace dans l’espace, des territoires qui se chevauchent ;
un embranchement de corps : mi-homme, mi-bête ; une hybridation de sexes : le féminin et le masculin..
Il nous fait partager une peinture « hypertextuelle » conduisant à une plasticité de la marge..le marginal ?
Oui celui qu’on croit si singulier de nous et pourtant si commun.


janv2012/lokhrine3Le travail de Aa.Mim (acronyme de l’artiste) s’élabore comme un témoignage sur l’être,
ou plutôt la rencontre de l’être, de l’autre..
Des personnages amputés de leurs contextes originels, puis enracinés dans un territoire propre à la toile..
Un territoire scénique qui se présente comme une corde interminable entre les marginaux
et leurs « objets », ces objets nommés désir !
C’est une mise en retrait qui se veut comme une mise en écoute.
Ces « autres » n’existent sur la surface de la toile que par leur dépendance..
janv2012/lokhrine3-cTourner le dos, comme tourner la toile. Exister par une certaine absence,
absence présente par le gribouillis du stylo, comme une trace, une mémoire.
Des représentations singulières capturées dans un laps de temps inédit,
qui transfigure le principe même du pochoir et de la répétition à l’infini...

janv2012/lokhrine2-a.Ibrahim Matous, c’est un pseudonyme qui a été créé à partir des méandres plastiques de l’artiste.
Chez Ibrahim l’œuvre est dialogue ; la peinture est parole. Ses personnages créent une béance
vers une « réalité » en perce. Des visages des figures, des figures et des visages ;
des strates de papiers collées, des colles fumées, superpositions de matière, arrachement de matériaux..
le support et les « autres » s’embrasent donnant à une rencontre chair à chair..
janv2012/lokhrine2-bL’action du feu, de la gouge font « tenir en place » les sujets,
dans une espèce de malaise ambiant, poignant !
L'intime se narre..l’écart s’égare..
« il s’approprie les couleurs et l’espace en créant un néo espace limite impénétrable et pourtant si familier »
mettant en exergue une certaine latence défiant cadrage et contours marqués.
Voir, se voir et donner à voir ..."



Voilà des prémices de belle éclosion !
Retenez bien ces noms,
visitez leur expo
du 3 au 16 janvier 2012
et appréciez par vous même !

par Mahmoud Chalbi, lundi 2 janvier 2012, 23:2

crédit photo: Mahmoud Chalbi

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka