In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Artistes whostagged Emmanuelle Temimi Blanc

Emmanuelle Temimi Blanc

Manou-portraitInstallée et peint en Tunisie depuis quinze années.

Nourriture de cet environnement a enrichi mon inspiration.

Mon regard s’est fixé sur cette culture et a puisé dans son patrimoine. Durant plusieurs années, je me suis créée un univers, le mien, une écriture, retranscription de signes empreints de diverses cultures, Romaines, Carthaginoises, Berbère, une réécriture des motifs populaires, symboles creusés dans la matière.

Au fil des années le signe se simplifie il devient trait, signes qui vont générer un univers, une écriture effacée, cachée enfouie dans la matière, qui laisse une empreinte, une trace, une identité visuelle.

Sous l’apparente naïveté du trait se cache une alchimie fabuleuse de la composition.
Langage visuel qui puise aux sources même de la forme, du langage, l’écriture du signe. J’éclate, divise, ordonne l’espace créant autant de foyers dynamiques qui imposent à l’œil un mouvement constant.

 

Dans chacune de mes toiles, un chemin a entrée multiple, parcours magique et libre ou lignes, matière, superposition de glacis se rencontrent dans la délimitation de l’espace, dans le génie de l’isolement.
Les oppositions se font subtiles et inattendues, ils s’accompagnent et participent à cette
volonté indéfectible de faire vivre la toile comme espace de forces différentes.

La toile, semblable à un réceptacle émotionnel, se donne alors comme un miroir, reflet sous toutes ses formes. Des correspondances émergent de la forme de la ligne, du trait, une écriture de symboles, des mots se donnent comme le fil conducteur de l’imaginaire. Une écriture automatique, la mienne, se dessine pour exprimer le muet.

Mes toiles sont des réseaux d’énigmes une manière de pousser l’imagination à ses limites pour en extraire des bribes, pour le spectateur se sont des indices, des codes à déchiffrer…
Des éléments apparaissent, viennent et reviennent inlassablement, tissant leur espace poétique. Je les supprime, les effaces, j’en compose un rythme, celui d’une partition contemporaine, partition de la toile, un rapport à l’espace, de la page, du carnet intime.

Mon intimité, mon moi, s’inclinent pour laisser le lecteur à sa propre rêverie, Interprète sa propre lecture de ce langage, la force du signe, l’universel.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

1996 :                « Frontière » - Galerie Vivienne - Paris (France)
« Influences Nocturnes » - Musée de Sidi Bou Saïd (Tunisie)

1997:               « L'illusion du désir » - Galerie Essaraya – (Tunisie)

1998:               « Entre Ciel et Terre » - Galerie du Phare - Sidi Bou Saïd (Tunisie)

2000:               « Empreinte d'une Mémoire 1 »- Galerie Bab Jedid – Sfax (Tunisie)
« Empreinte d'une Mémoire » - Galerie de Griffioen – Anvers (Belgique)
« Empreinte »- Galerie Sandrose – Bale (Suisse)

2001:               « Palimpseste » - Galerie Kalysté - La Soukra (Tunisie)
« Palimpseste 2 » - Galerie Ulenest - Friesland (Hollande)
« Palimpseste 3 » - Galerie WM - Lyon (France)

2002:               « Trajectoire »- Galerie de Griffioen - Anvers-  (Belgique)

2003:                « Asymbolie »- Galerie Arcima  - Paris (France)

2004:               « Asymbolie II » - Galerie Kalysté - La Soukra (Tunisie)

2005 :                « En Verden Af Symboler » Galerie Knud Grothe Charlottenlund - Copenhague (Danemark)

2006:               « Les Mots Bleus » - Galerie Kalysté - La Soukra (Tunisie)

2008 :                « La vague des saisons » - Galerie Mille feuilles - La Marsa (Tunisie)

2009 :                « Harmonique » - Galerie Kalysté - La Soukra (Tunisie)

2010 :                « Tegn i sol og Mane » - Galerie Knud Grothe Charlottenlund - Copenhague (Danemark)

2011 : « jeux de lignes, jeux de vie »- Galerie GA- Galerie des Ateliers Carthage (Tunisie)

Exposition prochaine : Galerie Arcima- Paris (France)

2012 - "Allo maman bobo". (Encres)

Rythmes du pinceau, du geste, de la texture de la matière et celle de mon  «  moi » Relation sensuelle avec la matière, avec la chimie des pigments en poudre, des fluides, des transparences, des glacis. Expérimentation des techniques, des réactions qui s’opèrent entre ces matériaux combinés entre eux, permettent toutes subtilités. Contradiction entre cette fluidité, cette sensualité et l’aridité, la dureté de la matière, du geste.
La découverte de quelque chose qui surgit, cette transformation picturale opère une transformation de moi-même.

2011 - "Correspondances".

Quintessence graphique ou fragmentaire d’une écriture, d’une empreinte, guidée par le geste, surface de la toile espace libre.
On se réinvente un monde. C’est dans cet humus, dans cette richesse de textures, de matière de pigment poudre, que la semence du signe, de l’empreinte vient se lover, se plaquer comme une citation, venant du plus profond , du moi, va naître…

Une expérience poétique, une métaphore qui ne se laisse pas expliquer…. Sur elles viennent se faire et se défaire les sens qu’on lui prête.

2010 - "Jeux de lignes, je de vie".

 

Le symbole, une image, un mot écrit, une marque particulière, le sens est l’expression de la pensée exprimée, la représentation d’une unité mentale subjective et individuelle.
Le symbole suscite une certaine vie, il fait vibrer, il établit des rapports imaginatifs, relève de l’infini. Je l’utilise pour expression intime, il est empreint d’autres cultures mais il n’a pour ma part aucune fonction sémiotique, juste porteuse de rêveries, de sens, mon écriture.
Le  mot symbole signifie échanger, joindre, se rencontrer, expliquer. Dans ma peinture il désigne une parole écrite, gravée dans la matière, un secret avec sa double face, un sens profond, un mot de passe, un code.

2009 - "La vague des saisons".

Je m’exprime à travers cette matière, ces symboles tracés comme une empreinte gravée dans un sol aride et craquelé, une aventure à créer des atmosphères immémoriales , intemporelles, trace du passé, de la mémoire, qui s’enfouies par un gestuel, mais ressurgissent dans le présent, le contemporain.

Tout être humain est culturellement situé, c'est-à-dire profondément imprégné d’une culture qui détermine sa vision et son rapport aux choses. Nous vivons tous soit dans une seule culture plus ou moins homogène, soit dans des cultures superposées ayant, à des degrés  et des domaines divers une influence sur nous et sur notre manière de concevoir les symboles…

Semblables aux mouvements de la vie. De nombreuses années
d’expérimentations et de recherches, je me sens au coeur de la liberté, sans contrainte...

Emmanuelle Temimi Blanc