In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Lillo et obama...

Lillo et obama...

 

A toi LEAH VERA qui a su transformer tes bleus et ceux des autres en toutes les nuances du rose de la vie...toi qui a su colmater tes blessures et celles des autres, plâtrer et tes fractures et celles des autres...

repose toi

repose en paix Léah

Nous nous racontions nos vies et reconstruisions le monde...Je te disais tout le temps que je voulais m'en aller à 98 ans et tu rispostais : trop peu...100 ans pas mal tu te reprenais en éclatant de rire de ces éclats de rire de gamins insouciants...non plutôt 150 ans...

t'as pas tenu parole et je t'en veux pas

repose toi ma douce
repose en paix

Tu as bannis la stérilité...tout ce que tu accouchais était fécond...
tu voulais surprendre
de surprise en surprise tu pavais ton monde
ta pensée était un nuage rempli de fruits gorgés d'eau
tu ne te laissais enlacer que de liberté...
tu planais devançant tes désirs
tu te confondais à l'autre
tu t'oubliais en lui
la soumission tu l'avais surnommé "impossible"
surnom dicté par tes dialogues avec les anges
toutes confessions confondues
comme se confondaient les édens

repose toi ma grande
repose en paix

tes orages n'étaient qu'accalmie
tu as emprunté tous le chemins de la création
même celui du présent de l'avenir
celui des marées hautes et basses
celui de tous les toboggans de la vie
et de leurs échardes
de la tristesse joie et de la joie tristesse
tu savais que nous étions d'ailleurs
tu ne t'es jamais laissée happer par ce miroir sans tain
qui nous engloutit
ce miroir prometteur du firmament des désirs
tu as su t'agenouiller devant l'autel de l'humanité et de ses entrailles

repose toi ma chérie
repose en paix

tu as su marier tous les passeports
sans besoin de visa
t'as su être un parasol
à l'adresse connue sans porte ni fenêtre
t'étais la résurgence d'un Don Quichotte
qui a su dompter le vent
le vent du non hasards qui t'as transportée
de fulgurance en fulgurance
là il te pose dans un monde où les ombres sont lumière fragrance pomme

où tu te prélasses au son de la liberté
Adieu devoir Adieu obligations Adieu peurs
Adieu anathèmes
Là où tu es tu es gardienne de ton temple
un temple sans les aiguilles des heures et des heurts
où le battement des ailes de tes oiseaux séraphins
s'accordent sur un tempo
de félicité et de bonheur....

Dors en paix ma douce amie, ma mie, ma Lillo...
Aux retrouvailles...

"Mamselle Madame" comme tu aimais à m'appeler


SOUNDES BLAH

lilo-et-obama-soundes-blah

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka