In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Histoire de l'Art & de l'Artiste L’allégorie de la Mosquée de Kairouan

L’allégorie de la Mosquée de Kairouan

mosquee-Okba-detail-Kairouan-PhJ’emprunterai à Jacques Berque ce qui pourrait être nommé l’allégorie de la Mosquée de Kairouan : elle a un sens, qui est fort riche, qui doit être questionné.
Cet édifice est emblématique de la Tunisie, comme l’Alhambra réfère à l'Andalousie et comme la mosquée bleue détient le secret d’Istamboul. L’on peut y voir un des sommets de la science et de l’art, mais aussi de la ferveur arabe. Et, pourtant, ce monument, si évident, disant si clairement son appartenance à une culture qu’il résume et dont il est en quelque sorte un des signes les plus forts, ce monument-là est, quant aux éléments qui le constituent, un édifice auquel, sinon toutes les cultures, du moins celle du bassin méditerranéen ont apporté leur tribut.

De part et d’autre du mihrâb, les deux piliers rouges sont de porphyre égyptien ; les chapiteaux sont grecs, romains (de haute et basse époque) ou arabes ; les mosaïques furent taillées par des artistes mésopotamiens ; les carreaux de faïence, polychromes, ont été empruntés à l’Andalousie, monochromes, à l’Ifriqya ; enfin l’appareil de pierres enjointées de plâtre dur est d’époque aghlabite. « Ainsi, note Jacques Berque, la mosquée de Kairouan érige en matériaux hétéroclites son message à elle. Mais ces matériaux, elle ne se borne pas à les organiser ; elle ne les réduit pas à une figure.

Ainsi la mosquée de Kairouan, ainsi, serais-je tenté d’écrire, la culture et l’art de la Tunisie d’aujourd’hui…


mosquee-Okba-detail-Kairouan-Ph

Détail figure Mosquée Okba Ibn Nafaa, Kairouan.

Credit photo : Rim Temimi

 

Préface de Jean Laude* pour le livre de Sophie El Goulli* « La peinture en Tunisie », d’après la thèse de Doctorat de 3e Cycle, présentée et soutenue publiquement le 3/12/1974 à Paris.

*Jean Laude : Professeur d’Histoire de l’Art Contemporain, directeur du Centre de Recherches Théoriques sur les Relations Artistiques entre les Cultures – Université de Paris I. Panthéon Sorbonne.
*Sophie El Goulli : Des études de lettres à Paris, professeur de français à Tunis à partir de 1956 et fonctionnaire au Ministère des Affaires Culturelles à partir de 1973, Sophie El Goulli est titulaire d'un Doctorat en 3ème cycle en Histoire de l'art en 1974.
Elle enseigne cette matière à l'I TAUT et collabore au journal le Temps à partir de 1980. Prix culturel pour le cinéma en 1991, Prix national pour la critique culturelle en 1992, Prix de l'Association Tunisie - France pour les Arts Plastiques en 1999 et Prix de la poésie française du XXème siècle du CREDIF, elle est également auteur de plusieurs recueils de poèmes, de contes pour enfants, d'un roman et d'une monographie de Ammar Farhat…

La Peinture en Tunisie - Sophie El Goulli. (Editions Jumeaux, Oct.1994)

 

TAG - TunisiArtGalleries, 21 Mai 2012.