In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Exposition de Rym Lamine Boudabbous « Les faits du jour, l’effet de nuit » à la Galerie d’Art et d’Essai le Damier.

Exposition de Rym Lamine Boudabbous « Les faits du jour, l’effet de nuit » à la Galerie d’Art et d’Essai le Damier.

1359751474 N2-2colAprès avoir prêté son serment d’Hippocrate, Rym Lamine Boudabbous s’adonne à la peinture. C’est là que le dialogue s’instaure entre l’artiste et le support; elle est à l’écoute de sa toile suivant le conseil de Pasteur : « guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours. » Ne dit-on pas que la médecine est un art ?

Le transfert coule de source, et, comme une araignée tisse sa toile, un fil virtuel la relie à ses états émotionnels.
Sa démarche est louable car elle donne au « regardeur », la possibilité d’avoir une libre interprétation de l’œuvre ; celui-ci aura le loisir de l’apprécier ou le contraire, et si l’on donnait la parole à la surface peinte, elle dira comme André Gide « pour moi être aimé n’est rien, c’est être préféré que je désire ».

La peinture de Rym varie, et sa vision picturale autodidactique, est guidée par ses impulsions intérieures.
« C’est à force d’idéalité seulement qu’on reprend contact avec la réalité » ; cette phrase de Bergson illustre bien « les faits du jour, l’effet de nuit », présentation de sa première exposition, qui semble être l’écho silencieux de son message inaugural.
Entre des titres comme « structure » et « décadence », « constellation » et « métamorphose », se place « le pays du Tendre », ce pays allégorique aux divers chemins de l’amour imaginé par Mademoiselle de Scudéry, qui nous donne une note d’espoir et «l’espoir n’est-il pas cette mémoire qui désire ? », et le désir de Rym est de s’abandonner à la rêverie.
Sa peinture rappelle au niveau des correspondances, le peintre américain Mark Tobey (1890-1976) et son « white writing », et l’écriture picturale de la médico-plasticienne reflète une pureté certaine, une tache blanche dans ses effets de nuit.
L’exposition de Rym Lamine Boudabbous se tient actuellement à la Galerie d’Art et d’Essai le Damier ( Mutuelleville), jusqu’au 13 février 2013.

Sylvain Monteleone (Artiste peintre)
Source : letemps.com.tn

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka