In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Tunis Mercredi 27 Février 2013 - Frank Morzuch «L’affaire Dürer» Conférence-projection - Centre National d'Art Vivant, Belvédère, Tunis

Mercredi 27 Février 2013 - Frank Morzuch «L’affaire Dürer» Conférence-projection - Centre National d'Art Vivant, Belvédère, Tunis

affaire-durer-Conférence-projection à propos de  Frank Morzuch «L’affaire Dürer», Mercredi 27 Février 2013 à 15H00 au Centre National d'Art Vivant de Tunis.

L'affaire Dürer
Repères
Arpenteur, Frank Morzuch entretient avec le territoire une relation proche du dessin, dans la mesure où ses pas y impriment une figure, qu’elle soit planifiée ou confiée au hasard de l’errance et des rencontres.
Cela se manifeste sous forme de cartes tracées comme une partition dont le promeneur se fait l’interprète.
Depuis 10 ans, Frank Morzuch trouve autour de l’héritage graphique de Dürer la matière conceptuelle propre à établir une relation entre les chiffres et leur incidence spatiale.

Sous le titre générique : «L’affaire Dürer», cette lecture de quatre gravures de Dürer : Adam et Eve - Le Chevalier, la Mort et le Diable - Melencolia §I - Saint Jérôme dans sa cellule nous mène des prémices de l’image digitale à ses prolongements subliminaux en transformant l’espace du regard en une aire mathématique qui se superpose au réel.
Sous couvert d’enquête, entre fiction et réalité, celle-ci nous transporte, de Bâle à Strasbourg, de Nuremberg à Venise, de Dresde à Munich en passant par Karlsruhe, Sélestat, Dole et Besançon.
La fiction développée par l’artiste acquiert alors paradoxalement une singulière véracité à mesure que l’on pénètre son système.

Pour en finir avec la mélancolie

«Avec le recul, il m'apparaît combien je dois à mon travail sur la perspective ainsi qu’à ma fascination du carré, l'étonnante aisance avec laquelle j'ai pu entrer dans l'univers mental du peintre.
Le carré et le cube, lorsqu'ils sont confrontés à la nature, restent, à mes yeux, l'exemple le plus saillant de la parfaite main-mise sur notre environnement. Ils nous définissent, en pensées comme en actes.

Je ne m’étais jamais intéressé à Dürer, encore moins à ses gravures. Je travaillais sur un carré chiffré à 9 cases que j’avais tracé en anamorphose, dans lequel j’intervenais comme dans un jeu de marelle en sautant d’une case à l’autre, ce qui me faisait paraître tantôt grand, tantôt petit alors que le carré semblait dressé verticalement au centre de la photographie. En reliant, dans leur ordre progressif les chiffres à l’aide d’une corde à tracer, j’obtins un losange flanqué de deux ailes inversées.
 
En découvrant, dans Melencolia §I, le carré à 16 cases j’y appliquai aussitôt ma méthode et fus surpris de la concordance entre la composition de la gravure et la forme du diagramme obtenu, comme si je me trouvais devant la charpente qui aurait permis la construction de l’ensemble.
Personne n’avait encore fait ce rapprochement, tout au plus avait-on établi, sans fondements précis, une relation entre la date d’exécution de l’œuvre en 1514 et les cases 15 et 14 qui coïncident avec la date du décès de la mère de l’artiste. Je voulus en savoir plus, et me mis à étudier Dürer, sa vie, son œuvre et l’époque qui l’a vu naître..
Cela m'a pris 10 ans.

affaire-durer

FRANK MORZUCH

Artiste visuel franco-canadien, Frank Morzuch explore les questions liées au paysage, qu’il soit virtuel, naturel ou construit, en interrogeant plus spécifiquement le point de vue à partir duquel s’exerce la vision.
Ses propositions présentent une intrication subtile de la matière et de la lumière, associant des matériaux tels que branches et cailloux à des dispositifs électriques et magnétiques nécessaires pour tisser et défaire «l’étoffe du visible».
S'intéresse aux chiffres et à leur incidence spatiale.
D’une manière plus conceptuelle, ce travail le mène, dans le champ de l’histoire de l’art, à partir des gravures d’Albrecht Dürer, à questionner l’espace du regard afin d’imprimer un dessin non plus sur le papier mais directement dans l’esprit du regardeur.

frankmorzuch.com

affaire-durer-

Centre National d'Art Vivant de Tunis

FB Event