In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Histoire de l’art en Tunisie…Une découverte capitale : Des gravures rupestres à Redeyef

Histoire de l’art en Tunisie…Une découverte capitale : Des gravures rupestres à Redeyef

gravuresrupestresredeyefMoussa Tababi, jeune chercheur du patrimoine, dirigé par M. Khanoussi, a découvert, lors d’une prospection dans la région de Redeyef, un site préhistorique d’importance capitale pour la connaissance de notre préhistoire et de notre art pariétal d’une  manière générale, en particulier de la gravure rupestre.

Ce site découvert,  et qui est en cours d’étude et d’évaluation archéologique et stylistique au niveau de la gravure, signifie que malgré la rareté d’un tel document dans la préhistoire tunisienne, la Tunisie, comme d’autres régions d’Afrique du Nord (sud-ouest d’Oran et sud marocain), possède le même patrimoine en gravures rupestres datant probablement de la même période et  de la même chronologie (néolithique) que les régions citées.
Cette découverte est d'autant plus importante qu'en Tunisie, faut-il le rappeler, les représentations rupestres sont d'une rareté étonnante. La région de Gafsa est réputée par l'abondance des sites préhistoriques ayant livré des œuvres d'art mobilier. Par contre, l'art pariétal n'était connu jusqu'à nos jours qu'à travers deux exemples :
Les peintures rupestres de Jebel Blijii, publiées en 1911, par H.Roux et les gravures de Aïn Oum Laârayess, mentionnées par Mohamed Saïdi, lors de sa recherche sur la préhistoire de la régions.
Aujourd'hui, ce qui est présenté est une nouvelle découverte d'une station de cet art. Ce sont des gravures rupestres trouvées à Doukène Jfara dans la région de Redeyef. Ces gravures restent inédites jusqu'à nos jours.
Moussa Tababi nous relate comment il a fait sa découverte :
«En mars 2009, dans le cadre de mes recherches sur l'occupation antique dans la région de Redeyef, j'ai visité un site antique à Jebel Alima au nord-est de la ville, puis j'ai suivi une piste de près de trois kilomètres vers l'Est, pour gagner une source d'eau connue  dans cette zone. Bien que je fréquente cette région depuis 2003, dans le cadre de mes recherches historiques pour la préparation du mémoire de DEA, c'était la première fois que je remarque l'existence d'un abri à paroi, orné de gravures.
Une surprise totale et une joie énorme m’ont bouleversé.
Après une visite sur le terrain, j'ai présenté les résultats archéologiques».
Dans l’abri, on constate l’existence de trois gravures, différentes  en style  et en contenu : sur la paroi de la falaise, sur la paroi de l'abri et sur  un rocher orné sur trois faces.
Les gravures sont des représentations de silhouettes humaines, d’animaux gravés d'une manière réaliste  ou schématisée et des formes géométriques parfois non identifiables et abstraites

La portée
Ces gravures traduisent bien la richesse de la région de Gafsa en sites préhistoriques, surtout en matière d'art rupestre.
Le site de Doukène Jfara dans la région de Redeyef devient ainsi la station la plus importante de gravures rupestres en Tunisie.
Il est désormais établi que l'occupation humaine préhistorique dans cette région a atteint un degré très évolué en civilisation et en art.
L'art pariétal en Tunisie pourrait être étudié dorénavant à partir des données archéologiques bien identifiées. D’autres sites pariétaux existent certainement et il faudrait organiser des campagnes pour les découvrir.
La révélation de ces gravures n'est, aujourd'hui, qu'une ébauche pour des études plus détaillées sur l'art pariétal en Tunisie et en Afrique du Nord en général, surtout si on découvre d’autres sites similaires.
Notre tâche consiste donc à les conserver et à les étudier de tous les points de vue, archéologique, civilisationnel et artistique stylistique.
Nous espérons que cette découverte ne représente  qu’un début et que d’autres suivront. Une analyse artistique plus détaillée sera, plus tard, consacrée par les spécialistes à cette découverte capitale, dont nous saluons  l’auteur.

Houcine Tlili
02-01-2011
Source

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka