In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie De Sidi Bouzid à Sidi Mehrez : à vos fourchettes et… pinceaux!

De Sidi Bouzid à Sidi Mehrez : à vos fourchettes et… pinceaux!

Janv2011/couscousliberts« Couscous & libertés » à Sidi Mehrez (Bab souika), samedi 22 janvier, dès 12h *: des jeunes créent le premier événement artistique solidaire en l’honneur de Sidi Bouzid.
Un « club des 5 », du nom de CRCR (Cellule Révolutionnaire Ciel Rouge), ont fait un buzz sur Facebook et à Sidi Mehrez en proposant un événement qui rallie les jeunes (venus en masse), le culinaire (couscous  végétarien), le politique (présentation du mouvement TYCT – Tunisian Youth Civil Thaoura et débat sur la situation actuelle,  le cultuel (lecture d’une fetiha en l’honneur des martyrs),  le culturel  (lecture de textes d’écrivains, de poètes ) et l’artistique, qui nous intéresse ici.
Le TCP, ou Tunisian Collaborative Painting, (mouvement issu du BIP -Brigade d’Intervention Plastique), né d’un projet tuniso-américain a répondu présent pour faire une fresque collective et créer d’autres œuvres qui seront offertes à la future et première galerie d’art de Sidi Bouzid, que cette initiative contribuera à créer. Ces œuvres et bien d’autres feront l’objet d’une expo itinérante couvrant les principales villes comme Kasserine, Regueb, Thala,…, car, comme le souligne Sélima Agrebi, une des principales initiatrices, « l’art peut amener les gens à aller dans ces villes si délaissées ».  Des noms connus de l’art pictural, comme Lamine Sassi, Mourad Zeraï, Bessma Heddaoui, Touka Chabbi, pour ne citer qu’eux, ont mêlé leur pinceau et leurs couleurs avec de jeunes peintres moins confirmés, tout ça dans un esprit bon enfant, joyeux et convivial. À l’autre bout de la planète, l’équipe de l’artiste américain David Black, co-initiateur du Tunisian Collaborative Painting, s’attaquait elle aussi et simultanément à une fresque collective à New York pour Sidi Bouzid.   Une belle illustration de solidarité outre-Atlantique envers notre pays.
Les grandes toiles blanches, les plaques de bois comme support, ont vite fait de se parer des plus beaux atours avec ce florilège de couleurs, cette chorégraphie de traits, le tout devant une joyeuse foule de jeunes admiratifs et très attentifs. Gageons que cette initiative n’est que la première d’une longue et fructueuse série de manifestations artistiques impulsées par la Révolution Tunisienne pour la liberté.
Aisha Ayari
Mercredi, 26 Janvier 2011
source

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka