In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Histoire de l'Art & de l'Artiste Moncef Ben Amor (1943 - 1990)

Moncef Ben Amor (1943 - 1990)

Moncef-Ben-Amor-portraitMoncef Ben Amor, né le 27 Mai 1943 à Tunis, diplomé de l'Ecole des Beaux Arts de Tunis, une année à l'Ecole Nationale supérieure des Beaux Arts de Paris au sein de l'Atelier de M. Legueult.
Décorateur à la télévision.
Des expositions personnelles à la même Galerie de l'Information 74, 77, 79 et 81.

 

"Si l'amour...est fonction de la tristesse de l'homme, l'amitié est fonction de sa lâcheté; et si ni l'un ni l'autre ne peuvent se réaliser à cause du caractère impénétrable (isolement) de tout ce qui n'est pas "cosa mentale", du moins l'impossibilité de la possession en amour peut avoir la noblesse du tragique, alors que la tentative de communiquer là ou nulle communication n'est possible est une pure singerie, une vulgarité ou une abominable comédie, telle que la folie qui tiendrait conversation avec le mobilier". - Samuel Beckett -

De tempérament rebelle, de caractère indépendant et provocateur, Moncef Ben Amor, très sensible pourtant aux idées généreuses de justice et d'égalités sociales, ne pouvait s'accommoder d'aucune discipline qu'implique tout engagement politique ni accepter de lui sacrifier sa liberté.

C'est par le biais de la peinture qu'il s'engage non pour changer l'homme, avec ce sentiment d'être investi d'une mission : "Je prends à coeur de le lui rappeler (à l'homme son origine) de le lui faire ressentir...Ainsi l'homme se débarrassera de toutes ses chaînes, et planera dans l'espace, comme l'ange qu'il était avant d'échouer sur cette terre maudite."

Moncef Ben Amor n'était pas un révolutionnaire. C'était un illuminé pratiquant la voyance, s'entêtant à percer l'opacité des êtres et des choses pour accéder à une ceraine idée qu'il se faisait de l'essence de l'homme se confandant avec celle de Dieu, du bien, de la justice et de la beauté. Sa peinture n'est autre chose que la forme de cette quête, réalisée à travers les images de l'horreur, des affres de la vie, du mal et du monstrueux qu'il étale avec force et violence sur ses toiles dans une sorte d'esthétique de l'exorcisme:

"Je peins le diable pour invoquer l'ange,

je peins la mort pour inciter à la vie,

je peins le mal pour aspirer au bien.

Comme si pour accéder à Dieu, il fallait passer par le purgatoire."

Moncef-Ben-Amor-6

"La forme se suspend devant le regard comme un objet; quoiqu'on fasse elle est scandale :

Splendide, elle apparait démodée;
Anarchique, elle est associale
Particulière par rapport au temps ou aux hommes;
de n'importe quelle manière elle est solitude"
Roland Barthes
Le Degré Zéro de l'écriture