In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Bizerte ObjetS VoLaNtS IdeNtiFiéS | 28 Févr > 2 Mars | Exposition des oeuvres de Gérard Barrallié, Galerie des Arts, Maison de la Culture Cheikh Idriss, Bizerte

ObjetS VoLaNtS IdeNtiFiéS | 28 Févr > 2 Mars | Exposition des oeuvres de Gérard Barrallié, Galerie des Arts, Maison de la Culture Cheikh Idriss, Bizerte

 

gerard-barallie-bizerte-evntExposition d'art contemporain à la Galerie des Arts de la Maison de la Culture Cheikh Idriss:

ObjetS VoLaNtS IdeNtiFiéS

de Gérard Barrallié

Vernissage  Jeudi 27 Février à 18h30
(Pour assister à la performance, le jour du vernissage, veuillez retirer l'invitation au secrétariat de Ridha Gharbi à la Maison de la Culture de Bizerte.)

Gérard Barrallié
Un français né en Tunisie en 1948, l’aîné d’une famille de quatre enfants, dont un mort-né. S’y croisent des lignées d’émigrés en quête de terre promise et de fonctionnaires coloniaux.
Enfant fasciné par l’imaginaire hollywoodien déferlant d’après-guerre et le cinéma néoréaliste Italien, il grandit entre deux rives méditerranéennes où le clan des mères pétrit un registre d’angoisses et d’amour ambigu, celui des hommes une violence démesurée.En 1958 l’exode, la tribu s’installe en France.
Ses livres illustrés d’enfant, son imaginaire contrepoint d’une vie difficile le pousse vers la littérature où il sera primé durant ses années lycéennes. Il affectionne le dessin, les couleurs, le chant du muezzin. Mais, un garçon doit embrasser la carrière ! d’ingénieur, médecin ou enseignant. La littérature est le domaine réservé aux filles, quant à l’art on y perd sa vie à tenter de la gagner. Après un bac scientifique, il opte pour la médecine, y découvre le travail hospitalier où l’on se refile les patients d’un service à l’autre par organes distingués. Y règne une lutte contre l’angoisse de mort, aussi ressent-il rapidement que chacun y enkyste ce qu’il a du mal à exprimer autrement. Il se dirige vers la psychologie d’abord la psychanalyse ensuite.
Son travail intérieur débutera dès l’âge de dix neuf ans, sa formation de thérapeute se fit de manière non orthodoxe satisfaisant son éclectisme. Il défie l’éparpillement possible, se confronte à une approche holistique de l’homme et renonce à l’enfermement dans un dogme.

Parallèlement à son activité de psychanalyste en 1987 il créait "Arts et Psyché", unité de recherche en symbologie de l’art, puis ferme son cabinet en 1991 pour s’établir en Belgique sur une terre d’accueil prise entre deux langues. Il y jette les bases de ce qu’il considère comme des messages témoins, fragments corps-mémoire détachés d’un puzzle en devenir, celui d’une vie sur le chemin de l’œuvre.
Source: www.psycheartstudio.org

gerard-barallie-bizerte

Maison de la Culture Cheikh Idriss