In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie Centenaire du voyage à Tunis des peintres Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet. Le programme:

Centenaire du voyage à Tunis des peintres Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet. Le programme:

Klee-centenaire-evntLE VOYAGE EN TUNISIE, une heure de gloire de l’histoire de l’art. Ce fut au bord d’un beau lac alpin de l’Oberland bernois que les trois amis artistes Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet décidèrent d’entreprendre un voyage d’études de deux semaines en Tunisie. Le hasard a voulu que Klee et Macke s’y étaient installés pour quelques temps avec leurs familles et que Moilliet, un ami de classe de Klee, ne vivait pas loin d’eux. Prétendument, ce fut Moilliet qui eut l’idée pour ce voyage légendaire – considéré aujourd’hui comme une heure de gloire de la modernité. Il avait déjà séjourné deux fois dans le protectorat français de Tunisie et y avait fait la connaissance du Dr. Jäggie, un médecin suisse qui accueillit les trois amis.
A la différence de leurs collègues peintres du XIXe siècle qui avaient visité la région pour y puiser des motifs pour leur imagination exotique, Klee, Macke et Moilliet cherchèrent la confrontation avec l’ornement et les aplats de l’art islamique. La lumière particulière du soleil nord-africain et l’architecture cubique devaient leur montrer la voie pour développer leur peinture.
Le 6 avril 1914 les trois hommes montèrent à Marseille à bord du Carthage pour accoster, un jour plus tard, au port de Tunis. Sur place, la limousine du Dr. Jäggie les attendit, Moilliet et Klee s’installèrent chez le médecin, alors que Macke prit une chambre d’hôtel. Après trois jours passés à Tunis, les trois artistes déménagèrent dans la maison d’été du médecin à St. Germain, aujourd’hui Ez-Zahra, un village situé sur la côte à la périphérie de la capitale. Enthousiastes et submergés par la quantité de motifs qui s’offraient à eux, les trois artistes visitèrent la médina de Tunis, La Goulette, Carthage et Sidi Bou Saïd, toujours le cahier d’esquisses et la boîte de peinture à portée de main. Le 14 avril, ils prirent le train pour Hammamet, puis pour Kairouan, l’apogée de leur voyage.
Pour Paul Klee le voyage en Tunisie incarna la grande percée artistique, pour August Macke son accomplissement. Louis Moilliet, d’abord le plus hésitant des trois, fut tellement épris de l’atmosphère nord-africaine qu’il retourna plusieurs fois dans la région pour y installer son chevalet.

Introduction par Christine Bruckbauer


Paul Klee (1879 – 1940) est célébré aujourd’hui, à côté de Vassily Kandinsky, comme un des pionniers et fondateurs de l’art abstrait en Europe.
Le séjour en Tunisie l’a aidé à se libérer du figuratif.

August Macke (1887–1914) est un des représentants les plus importants de l’expressionisme allemand. Il doit sa renommée surtout à sa participation aux deux expositions du Blauer Reiter en 1911 et 1912 à Munich ainsi qu’à son voyage en Tunisie en compagnie de Paul Klee et de Louis Moilliet.
Dans son oeuvre, les influences de nombreux courants artistiques modernes tels que le néo-impressionnisme, le fauvisme, le futurisme, le cubisme et l’orphisme peuvent être détectées. Toutefois, même si au cours de sa courte vie créatrice, l’artiste changea très souvent de style, son oeuvre se distingue par son traitement particulier de la lumière et l’utilisation de la couleur pure et vive qui l’ont rendu célèbre. Dès 1913, il réussit, grâce à la juxtaposition de tâches de couleur, de créer des rêves de lumière et de couleur admirablement brillants qui inspirèrent un grand respect. La palette de couleurs joyeuse donne à son oeuvre une rare sérénité. Souvent celle-ci est interprétée comme étant le reflet de l’humeur joyeuse et de la grande joie de vivre de l’artiste. Il était large et grand, avec un visage souriant respirant la santé. Sa personne, son visage, sa voix remplissaient inhabituellement notre pièce …. […]. «Avec force et joie de vivre dont nous pensions nous-même avoir assez, il nous a submergé, »…, le décrit un contemporain.

Louis Moilliet (1880 –1962), l’artiste internationalement le moins connu des trois artistes voyageurs, fit la connaissance de Paul Klee dès ses années au lycée littéraire de Berne. Après son baccalauréat, Moilliet entama une formation comme peintre décoratif, avant de commencer des études à Düsseldorf et Weimar et, plus tard, à l’Académie de Stuttgart.

 

VOYAGE À TUNIS MUSICAL
Cent ans après les peintres Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet, c’est un ensemble d’environ 80 jeunes musiciens du monde entier, invités par l’Internationale Bachakademie Stuttgart, institution allemande de renommée, qui entreprend un Voyage à Tunis.
Paul Klee avait une grande affinité pour la musique. Il jouait le violon, et nota dans son journal du Voyage de 1914, qu’à Tunis on faisait aussi de la musique, que Macke, Moilliet et lui-même aimaient à improviser.

CONCERT DU JEUNE STUTTGARTER BACH ENSEMBLE (JBS) / INTERNATIONALE BACHAKADEMIE STUTTGART
Mardi 11 mars 2014, 20h00, à l’Acropolium de Carthage
Jeudi 13 mars 2014, 19h00, au Théâtre Municipal de Tunis

 

CONCOURS D’IDÉES « VOYAGE À TUNIS 2014 »
TAGpress

 

LA TUNISIE DE PAUL KLEE – COLLOQUE ET FILM

Il y a cent ans, en avril 1914, Paul Klee arrivait en Tunisie; sa rencontre avec la lumière, les couleurs et les paysages a boulversé sa démarche picturale et l’a confirmé définitivement dans sa vocation. Ses écrits comme ses oeuvres témoignent de l’influence que les villes, les êtres et la végétation ont eu sur sa sensibilité. L’artiste a éternisé ses visions dans des tableaux devenus célèbres. Ils traduisent les impressions d’une
rencontre authentique avec une Tunisie des signes et des couleurs.
Ce colloque sur “la Tunisie de Paul Klee” est l’occasion de réunir des artistes et des théoriciens pour échanger et partager des idées sur l’image de la Tunisie que Klee a inscrite dans l’universalité de l’art.

Jeudi 10 avril 2014 à partir de 14h00 au Cinéma Le Mondial, Rue Ibn Khaldoun, Tunis

“LA TUNISIE DE PAUL KLEE” COLLOQUE
Rachida Triki, professeur d’esthétique (modératrice)
Michael Baumgartner, Zentrum Paul Klee à Berne, directeur des collections
Naceur Khemir, artiste cinéaste
Sondes Hebiri, enseignante, spécialité esthétique
Khaled Abida, artiste, enseignant d’art plastique
Olga Malakhova, artiste,enseignante d’art plastique
Mounir Fendri, professeur de langue et littérature allemande
Sadika Keskes, artiste, directrice de l’Espace Art Sadika Le colloque sera suivi de la projection du film “Paul Klee, voyage à Tunis” réalisé par le metteur en scène suisse Bruno Moll en 2007.

“PAUL KLEE, VOYAGE À TUNIS”  FILM
Langue VO allemande/française (Sous-titres français), deutsch, english, trigon-film.
Plus de 90 ans après le séjour de Paul Klee en Tunisie, le cinéaste tunisien Naceur Khemir, peintre lui aussi, admirateur de Klee, refait le même périple depuis Tunis jusque Kairouan.
Sur cette simple trame, Bruno Moll nous offre un film et des moments extraordinaires: la rencontre, à un siècle d’intervalle, de deux artistes. Naceur Khemir se mue en guide, nous faisant découvrir la culture tunisienne dans toute sa richesse, nous permettant de revisiter à la fois ses films, les tableaux de Klee et de flâner dans le passé de cette civilisation arabo-musulmane qui’il tient tant à coeur de faire connaître.

Klee-centenaire-
PAUL KLEE ET LE TAPIS TUNISIEN

A la date du 16 avril, Paul Klee note dans son Journal : « La couleur me possède.(…) La couleur et moi sommes un. Je suis peintre. » On peut donc dire que c’est en Tunisie que Paul Klee prit conscience de sa destinée, de l’importance de la couleur et du chemin vers l’abstraction qu’il lui restait à parcourir pour devenir l’un des peintres majeurs du XXe siècle.

« PAUL KLEE ET LE TAPIS TUNISIEN » EXPOSITION
Vernissage le dimanche 13 avril 2014 à partir de 15h 00 à l’Espace Art Sadika, Gammarth.
Juste après la révolution du 14 janvier 2011 en Tunisie, c’est en sillonnant les régions défavorisées de Foussana, Sidi Bouzid et Kasserine pour remettre les femmes tisserandes au travail, et après avoir créé l’association «Femmes montrez vos muscles», que Sadika, elle-même souffleuse de verre, artiste et designer, supposa que la révélation que Paul Klee eut à Kairouan avait pu naître du contact de l’artiste avec les tapis et kilims tunisiens. Et, à l’examen, nombreux sont en effet les indices, les correspondances et les similitudes qui montrent que, sans jamais avoir été formellement affirmée, cette hypothèse reste plausible.
C’est donc pour mettre cette intuition à l’épreuve des faits, et à la faveur du centenaire du voyage de Paul Klee en Tunisie, que l’Espace Art Sadika de Gammarth a décidé de monter une exposition « Paul Klee et le tapis tunisien », accompagnée d’un beau-livre tout en couleur avec des textes de Jean Lancri et Alain Nadaud.
Cette exposition comprendra un volet consacré à la mise en évidence des similitudes existant entre certaines oeuvres de Paul Klee et des tapis et des kilims traditionnels tunisiens; des tapis fabriqués par les femmes des régions de Foussana, Sidi Bouzid et Kasserine reproduisant des oeuvres de Paul Klee ; et des créations originales de Sadika, librement inspirées de l’oeuvre de Klee, également tissées par les femmes de son association.
En marge de l’exposition de tapis sera organisée à l’Espace Art Sadika, une exposition d’oeuvres de 7 artistes tunisiens contemporains sur le thème de Paul Klee et son séjour en Tunisie : Fatma Charfi, Mouna Jemal Siahla, Wadi Mhiri et Houda Ghorbel, Othmane Taleb, Sana Tamzini, Sadika Keskes. Cette exposition s’intitule : (Six par sept sur onze égal cent).

 

PHOTOS DE VOYAGE - JADIS ET MAINTENANT

EXPOSITION DE PHOTOS
d’August Macke (1914),
Gabriele Münter (1904-1905),
Florian Schreiber (2014),
Wassim Ghozlani (2011-2014)
11 avril – 25 mai 2014 à la galerie Cherif Fine Art, Sidi Bou Saïd

Les artistes du bord septentrional de la méditerranée qui ont visité les pays de la rive sud ont fixé leurs impressions de voyage par la photo. Des photos faites par August Macke lors de son séjour en Tunisie avec ses amis Paul Klee et Louis Moilliet, ainsi que des photos prises par la femme peintre allemande Gabriele Münter qui visita la Tunisie avec Vassily Kandinsky, sont conservée dans des musées en Allemagne, notamment le LWL-Mesum für Kunst und Kultur de Münster et la fondation Eicher/ Mûnter du musée Lenbachhaus à Munich.
Nous présentons quelques-unes de ces photos en les confrontant à un regard photographique sur la Tunisie d’aujourd’hui, celui d’un Allemand, Florian Schreiber, et d’un Tunisien, Wassim Ghozlani.

 

VOYAGES CULTURELS

Le centenaire du Voyage à Tunis de Klee, Macke et Moilliet attire les amis de l’art d’Europe vers la Tunisie. Le ciel bleu et la mer, les couleurs et la lumière, constituent un atout indéniable de ce beau pays. Les vacances à la plage restent un rituel de détente pour grand nombre d’Européens, ainsi que pour pas mal de Tunisiens d’ailleurs.
En même temps, ce que l’on appelle le tourisme culturel est très prisé, surtout par une couche sociale plus éduquée ou érudite, et cette catégorie de voyageurs s’intéresse de plus en plus à la Tunisie. Surtout en 2014. A cause des trois artistes peintres. Des agences de voyage allemandes, suisses, françaises, et d’autres pays européens offrent dans leurs catalogues des voyages en Tunisie sur les traces de Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet. Ces voyages sont organisés sur place par des agences partenaires tunisiennes. A titre d’exemple, nous informons sur un organisateur Allemand et un organisateur Suisse. « Kunstreisen Spillmann » de Stuttgart fait acheminer, en partenariat avec l’agence tunisienne « Travel Academy », des groupes d’une vingtaine de personnes en Tunisie, du 8 au 15 mars et en avril. Deux voyages ont déjà eu lieu, du 1er au 8 février, et du 8 au 15 février.

Deux voyages ont déjà eu lieu, du 1er au 8 février, et du 8 au 15 février.
www.spillmann.de

A partir de la Suisse, Andreas John et le centre Paul Klee à Bern organisent des voyages en Tunisie.

www.anjan.ch

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka