In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress International Latifa Sayadi, sculpteur : Relents d’enfer

Latifa Sayadi, sculpteur : Relents d’enfer

mars2011/blacksmith_600Née à Carthage, d’un père tunisien et d’une  mère allemande  Latifa Sayadi a vécu entre l’Allemagne et la Tunisie, plus précisément, Monastir d’où est originaire son père.
Elle a eu une formation en fer forgé (Allemagne /Grande .Bretagne), et c’est à partir de cette matière qu’elle a glissé au fur et à mesure vers la sculpture.

Après un passage à Paris, elle organisa sa première exposition personnelle à Berlin cinq ans après avoir fini sa formation en fer forgé à Londres. « Fragments de vie »,  le titre porteur de cette première apparition en public, est composé de petites scènes ordinaires de la vie rassemblées pour créer une unité narrative de ce qu’est ce grand et fabuleux ensemble qu’on appelle justement la vie.
Une vie tout en fer, illuminée par les touches solaires d’un métal aux caractéristiques hautement médicinales qui est le cuivre. Sept œuvres variant  entre 50cm et 1,90m.

Sa deuxième expo (de groupe ) se déroulera en 2007 à Berlin, et elle y exposera une œuvre unique. En 2010, une seconde expo personnelle regroupant 6 œuvres allant de 30cm à 1,50m.

La même année, elle participa à une expo de groupe aux USA, « Memphis ».

Après être passée par divers mélanges avec toujours le fer comme élément central, Latifa Sayadi est revenue ces derniers temps à son premier amour immaculé  du fer. Rien qu’un enfer mais il faut le fer.

Rien qu’un succulent petit enfer mais cet enfer là, il faut le faire. Et elle va le faire… puisque n’ayant jamais exposé dans son pays natal, elle va nous revenir très bientôt pour une exposition solide comme… un diamant.

Hechmi Ghachem

Source

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka