In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress Tunisie ''Ex-Tension'', une exposition de Sinda Belhassen, du 7 au 30 mai 2011, à Sidi Bou Said

''Ex-Tension'', une exposition de Sinda Belhassen, du 7 au 30 mai 2011, à Sidi Bou Said

mai2011/violon_bleuLa galerie Le Violon bleu à Sidi Bou Said, accueille du 7 au 30 mai 2011, une exposition intitulée ''Ex-Tension'' de l'artiste peintre Sinda Belhassen.

Née, en 1970, dans une famille d'artistes dont son oncle, le célèbre Hatem El-Mekki, Sinda a baigné, depuis son plus jeune âge, dans le monde de l'art.

 

''La peintre était enfoui en moi, latent. Mais un jour, la peinture s'est imposée à moi. J'ai commencé alors à manier pinceaux et couleurs. Le besoin de peindre me possède aujourd'hui la vie entière, il rythme mon présent et donne un sens à mon avenir'', souligne Sinda. Apprentissage dans les ateliers et rencontres avec des artistes, ont nourri son esprit rêveur.

Cette année, grâce au travail sans relâche de l'artiste, une exposition voit le jour. Les œuvres, élaborées en 2010 et 2011, donnent à voir des visages, des corps et aussi des crânes, qui révèlent non pas la beauté ou la laideur, mais une profondeur intérieure, une sorte d'angoisse existentielle.

''Ce n'est pas la beauté ou la laideur d'une physionomie qui m'intéresse, mais ce qu'elle cache. Les visages que je peins, miroir de ce que l'on tait ou de ce que l'on ignore.'', explique l'artiste peintre.

Sinda Belhassen cherche à surprendre, en dépassant les normes convenues de l'esthétique. Elle révèle la vie des personnages, leurs souffrances, leurs peines mais aussi leurs moments de bonheur, des moments qui marquent notre quotidien avec ses contradictions: la joie et la peine, le vice et la vertu, l'équilibre et le déséquilibre , la peur et le courage, la dictature et la liberté.

Les couleurs plutôt sombres, comme le gris et le noir, disent l'étrange douleur des êtres, mais Sinda Belhassen terrasse l'obscure et dompte la couleur qui, se faufilant sur la toile, suggère un moment de répit, une respiration. Oui, la vie est toujours là, comme le disent les œuvres ''Chimère'' et ''Addiction''.

Le peintre développe à travers la technique du dripping, des tableaux où le bonheur de vivre est là, fort et surprenant.

On croit alors y percevoir l'amour des siens, des autres et de la peinture comme la capacité de cet art à laisser entrevoir les profondeurs intérieures.

TUNIS, 2 mai 2011 - Source: TAP

Pour en savoir plus:

voir événement: Du samedi 7 mai au lundi 30 mai 2011 - galerie Le Violon Bleu, Sidi Bou Said - "Ex-Tension" - exposition picturale de Sinda Belhassen

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka