In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress International Qui tague le 9è Printemps des Arts Plastiques en Tunisie ?

Qui tague le 9è Printemps des Arts Plastiques en Tunisie ?

mai2011/Printemps-des-Arts-2011_la-Fete-Arbia-Loudhaief3 centaines d'artistes, 2 000 participants pour le vernissage d'ouverture de ce Printemps postrévolutionnaire des Arts qui a failli être repoussé à l'été.

Franc succès, dès l’inauguration ! De l’avis de Sadika, galeriste éponyme : «L'une des plus belles, des plus libres, des plus dynamiques manifestations d'arts plastiques en Tunisie »: "Le printemps des arts de la Marsa".


Ils ont eu raison de la maintenir au 27 mai, l’ouverture de cette 9è session : Sadok Hendaoui, commissaire et Mahmoud Chalbi, directeur artistique du Printemps. Ils se sont investis avec opiniâtreté pour que l’Art reprenne sa place et davantage.

Il était indispensable de dépasser les désistements sponsoriels et autres budgétisations prévisionnelles non tenues.

Si ces quelques mois de pression révolutionnaire n’ont pas aidé les artistes à vivre de leur métier, du moins les ont-ils déterminés à exiger davantage de leur Art.

 

Une fête des sens

Dès ce premier soir, une explosion de sensations. Les plasticiens de la banlieue nord ont ceci de particulier qu’ils partagent coups de pinceaux et coups de cœur.

L’œuvre ne se contente pas de vivre sa vie, dans le silence d’une exposition et basta ! Elle induit le contact, le nourrit, l'exacerbe.

Au programme du «vernissage», la couleur est annoncée, haute et forte, engagée et instigatrice. Un ballet plastique chorégraphié par Meriem Ferchichi : noir et rouge sont les uniques colorations. Visages peints et vêtements assortis de haillons, de sang, de cette fleur de flamme.

Entités qui se combattent, couples en lutte ou en étroite union au centre du patio d’El Abdellia. Le "baiser" de Rodin, sans sculpture, in life, vivant !

Les événements sont proches. Une musique intense et l’apparition –inquiétante ? - de snippers sur les terrasses, comme l’atteste la vidéo d’Arbia Loudhaïef : pas de danger, spectacle oblige !

La signature par M’Hamed Dellagi de «La Prostituée de Babylone», premier roman qui continuera de «tapiner» comme l’annoncent Cartaginoiseries Editions .

 

Qu’est-ce qui fait courir le monde ?

Le Printemps des Arts Plastiques à la Marsa rassemble l’ensemble du territoire et invite aussi des plasticiens étrangers.

Le challenge 2011 des Artistes Plasticiens de Tunisie, ce n’est pas moins de 7 lieux d’expositions prestigieux de la Banlieue nord de Tunis, étalés autour de La Marsa jusqu’au 10 juin.

Depuis plusieurs années c’est à partir du Palais de l’Abdellia que se dissémine la manifestation.

Réouvert au public depuis quelques vingtaines d’années, ce monument du 16ème siècle hafside s’est d’abord consacré aux concerts. Mais c’est avec sa restauration, l’aménagement de son patio central et l’investissement du Syndicat des Métiers des Arts Plastiques (SMAP), qu’il devient carrefour du Printemps des Arts Plastiques.

Avec le Palais Essâada, les Galeries Sadika, Artyshow, Ammar Farhat, Saladin et Cherif Fine Art, autant d’animations variées que de soirs.

 

L’art du miroir aux cimaises

Conquise pied à pied au cours du siècle dernier, l’image de soi a évolué depuis que les Tunisiens se sont appropriés principes et techniques de l’art de la représentation. Motifs floraux et calligraphiques disparaissent. L'image anonyme est gommée pour une oeuvre de chair et de corps.

S’il y a encore quelques années des espaces publics ont dû décrocher avant la date butoir pour cause de censure, la perception même des artistes n’est pas unilatéralement admise actuellement. Certains craignent la dépravation.

Certains revendiquent un mode compatible avec une morale stricte. D’autres ont déjà expérimenté, depuis les conclusions positives du nouveau régime, la libération de l’expression plastique.

Justement, avec l’introduction de la laïcité, les donnes vont-elles se modifier pour tous ? L’art se détachera-t-il des idéologies pour vivre sa vie ?

 

"Jeu de l'art et du chaos au Printemps des Arts 2011"

A lire l’article de Houcine Tlili, qui théorise dès le 11 mai : La révolution aura-t-elle un impact constructif ou destructeur sur les arts plastiques ?

Les artistes intégreront-ils les nouveaux paramètres libertaires ou seront-ils liberticides dans leur pratique ou leurs propos ?

Hechmi Ghachem, sous-entend « Un nouveau souffle (?) », "un nouveau dieu" pour le Printemps des Arts de La Marsa.

La majorité des œuvres exposées ou présentées en performance ou en installations temporaires présentent une mutation notoire par rapport à l’itinéraire de chaque plasticien. L’évolution est apparemment acquise.

Mais, qui sait ? Dans un contexte de perpétuelle prise de conscience.

« Machement[1] votre ! »

Un bon nombre, déjà, affirme leurs choix. Ils se présentent à contre-courant de la période d'austérité précédente.

Aïcha Filali, est égale à elle-même, son auto-révolution ayant démarré très tôt dans sa carrière la remise en question, arbore une « Nue allongée » - au commentaire « Touche pas à mon cactus ». Sans aucun état d’âme.

Ce n’est certainement pas pour rien que le clown triste d’Othmane Taleb, est ouvertement androgyne.

Maha Drira, provoque délibérément, en proposant des sujets dérisoires pour traiter de questions graves : comme l’avenir « entre deux chaises »

Abbas Boukhobza, paraît comme d’autres, fortement influencé par les exactions gouvernementales sur l’équilibre de n’importe quel citoyen. Et il n'est pas le seul à avoir été touché par un certain "Guernica à la tunisienne" (Guernica Tounsi).

Le tout avec un très certain Mach, plasticien engagé, photographe émérite, comme le suggère sa formule : «Machement votre».

[1] « Machement », à la fin d’un courrier de Mahmoud Chalbi sur Facebook, souligne le nom d’artiste du photographe « Mach ».

Ill. : Printemps des Arts 2011 : la Fête - Arbïa Loudhaïef

 

29 mai 2011 MONIQ AKKARI

Tous droits réservés MONIQ AKKARI. Demandez l'autorisation de l'auteur avant toute reproduction sur Internet ou dans la presse traditionnelle.

Source: Suite101




 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka