In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home TAGPress International PhotoAfrica IV: "Double ouverture" à la finale et en plein air à la place Paseo de la Alameda

PhotoAfrica IV: "Double ouverture" à la finale et en plein air à la place Paseo de la Alameda

juin2011/PhotoAfrica_IVTelle une fusée prête à rejoindre l'espace céleste, en plein milieu de la médina de Tunis, une tour en forme de minaret cylindrique qui attend impatiemment l'ouverture de la trappe, protégée par du fer forgé, signe d'un passé glorieux et d'un vitre en vert transparent, symbole de l'architecture moderne, invite à première vue, à la découverte d'ouvertures en formes géométriques carré et rectangulaires. De l'autre côté, la lumière inonde par le biais d'une petite lucarne, l'alcôve d'une pièce ou salle de prière.


Ceci n'est pas un simple descriptif d'un espace spatio-temporel aménagé mais du rendu d'un cliché réel qui essaie de raconter dans un mélange hétérogène, d'une culture et d'une civilisation  différentes, avec un regard croisé la synergie esthétique que dégage le moderne et traditionnel. C'est dans cet esprit que l'artiste Marwen Trabelsi introduit sa photographie "Double ouverture". Une œuvre qui vient d'être sélectionnée pour la finale du IV ème concours de photographie PhotoAfrica, une des activités parallèles du festival africain du cinéma de Tarifa (FCAT, 11-19 juin 2011) liées aux cultures africaines dans l'objectif d'offrir une représentation complète de la production artistique et culturelle du continent.

Lancé par le Centre Andalou de Photographie et l'association AL-TARAB, ce concours dédié cette année au thème "L'espace urbain", a tenu selon les organisateurs à montrer que la photographie est une  expression artistique qui capture le mieux l'essence et les différentes nuances de l'espace urbain. Ainsi, chacun des 25 photographes retenus pour la finale livre son propre regard sur la ou les réalités des villes africaines contemporaines, à travers des oeuvres sélectionnées pour leurs qualité, originalité, innovation et recherche.

Marwen Trabelsi, le seul tunisien sélectionné parmi 25 photograhes pour PhotoAfrica IV, participe à l'exposition collective du 06 au 09 juin 2011

juin2011/marwen_trabelsiMarwen Trabelsi est le seul tunisien sélectionné  parmi 25 photographes (Maroc, Afrique du sud, Mali, Nigéria, Sénégal, RDC, Kenya, Lesotho, Zimbabwé, Mozambique) à concourir pour  les trois prix d'une valeur de 1000 euros, pour chacun des trois lauréats.

A la fois peintre, scénariste et photographe, ce jeune nabeulien de 32 ans, membre organisateur de la 1ère session des Nuits Cinématographiques de Nabeul, fondateur d'un club FTCA à Nabeul (Fédération tunisiennes des cinéastes amateurs de Nabeul) à son actif un court métrage professionnel intitulé "Maman est une étoile" (présenté lors des JCC 2008). Ayant participé à de nombreuses manifestations et festivals en Tunisie et à l'étranger, il vient de participer à une exposition photographique sur la Révolution tunisienne à la maison de Bailli à Epinal (France) du 29 avril au 04 mai 2011.

"Double ouverture" est sa seconde participation après sa photographie "L'enfant dans la foule" sélectionnée au 3ème concours de PhotoAfrica consacré au thème "Indépendances", lors de la 7ème édition du festival de cinéma Africain de Tarifa du 21 au 29 mai 2010. Cette photographie a fait partie d'une exposition collective PhotoAfrica III, composée d'un total de 38 oeuvres exposées au Centre Culturel Espagnol de Malabo (Guinée Equatoriale) et dans différents espaces publics de cette ville espagnole.

L'expo collective PhotoAfrica IV prépare son voyage dans des villes espagnoles et africaines

Cette année, l'inauguration de l'exposition collective PhotoAfrica IV regroupant 27 photographies grand format est prévue du 06 au 19 juin, avant et durant toute la période de la 8ème édition du FCAT.  Et c'est parce que la ville possède une force d'attraction universelle, l'espace public de Tarifa sera occupé par cette exposition, dans le but de donner une plus grande visibilité à ces oeuvres. D'ailleurs, l'objectif est aussi d'animer les rues de Tarifa par l'art à travers des agrandissements géants de photos sur papier, affiche ou bâche, une manière de faire tourner les têtes pour se perdre, se retrouver, se reperdre pour ressortir comme dans une labyrinthe ou on peut trouver plus d'une issue.

Installée en plein air à Tarifa, elle se tiendra, cette année encore, dans les rues de cette ville notamment à la place Paseo de la Alameda avant de se déplacer ultérieurement vers diverses villes espagnoles et africaines durant le reste de l'année.

Pour rappel depuis son lancement en 2008, les thèmes des précédentes éditions furent "Frontières" en 2009 et "Indépendances" en 2010.

Servant de toile de fond sur la voie de la compréhension, l'appréhension et le rapprochement, PhotoAfrica dans sa quatrième édition est, selon les organisateurs  "en passe de devenir l'un des moments clés du Festival de cinéma africain de Tarifa qui fêtera sa huitième édition du 11 au 19 juin 2011".

Lundi, 30 Mai 2011 12:30

(TAP/ Sarra Belguith) - Source: TAP

 

tagalerie-accueil

 

tagoeil

catalogue-salon-artistes-tunisiens

Kritik-d-Art


 

Facebook Fan Page TAG-TunisiArtGallerieskom-koilogo-yaka