In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Histoire de l'Art & de l'Artiste

Abdelaziz Gorgi (1928 – 2008)

gorgi-portraitNé dans La Médina de Tunis le 2 Juin 1928, il étudie à l’Ecole des Beaux-arts de Tunis de 1944 à 1949 et séjourne à Paris de 1949 à 1953. En 1949, il est membre fondateur de l’Ecole de Tunis, il en sera, après Pierre Boucherle puis Yahia Turki, Président jusqu’en 1968.
Il a enseigné à l’Ecole des Beaux-arts de Tunis de 1959 à 1983. Gorgi a toujours peint à Sidi Bou Saïd, “Tout le village, dit-il, avec ses maisons, ses couleurs, et sa lumière invite à la peinture.”

 ITVW Abdelaziz Gorgi 1989

 

Lire la suite...

 

Ammar Farhat (1911 – 1988)

Ammar_Farhat-portraitIl naquit à Béja en 1911 et s’installa avec sa famille à Tunis à partir de 1918 dans le quartier de Bâb Sâadoun. Orphelin à cinq ans. Autodidacte, Ammar Farhat fut instruit à l’école de la rue. Adolescent il fut d’abord revendeur de fruits, marchands ambulants, ouvrier dans une manufacture de tabac, puis dans une fabrique de pâte ensuite boulanger de nuit. Athlète, il se prit de passion pour la boxe.

Il découvrit à 15 ans ses talents d’artiste et réalisa ses premiers portraits au fusain ; il acheta sa première boîte de couleur à 25 ans. Depuis, il utilisa son sens inné des formes et des couleurs pour reproduire des scènes de la vie populaire dans un style simple mais chargé d’émotion.

Lire la suite...

 

Beaux-Arts Années 50

L'Ecole des Beaux-Arts de Tunis : Créée en 1923, elle est dirigée par le peintre Jean Antoine Armand Vergeaud de 1927 et jusqu'en 1949, date de sa mort. Elle accueille dans les années 30 le premier élève d'origine tunisienne, Ali Ben Salem, dont l'œuvre s'inspire des miniatures.

Photo 1 : 1953 au café de Paris - De dr. à g. : Abdelaziz Gorgi, Pierre Boucherle, Moses Levy, Gaetan Mifsud, Ammar Farhat, Yahya Turki et Emmanuel Bocchieri.
NB : Les catalogues des expos de 1958 et l'affiche de la caisse d'épargne de Tunisie sont des créations de Marina Baldasseroni, les dessins sont de René Lombard, élèves d'Abdelaziz Gorgi.
Coll. Marina Baldasseroni

 

Peinture : Yahia Turki et l'Ecole de Tunis

HISTART/reflexions/alecsoL’art plastique en Tunisie s’est développé au début du 19ème siècle par le biais des Turcs, et ce, à travers la peinture sous verre, portant sur des thèmes universels impliquant la conscience collective, loin de toute démarche subjective de l’artiste.

Lors de la dernière décennie du 19ème siècle, une nouvelle tendance artistique a vu le jour avec le recours à la peinture de chevalet, se basant sur l’individualité de l’artiste qui se débarrasse de plus en plus de l’esthétique collective pour asseoir sa propre vision des choses et célébrer ainsi sa propre sensibilité.
 Le premier Tunisien qui s’est aventuré dans cette voie était Ahmed Osmane qui a utilisé la technique de la peinture à huile sur toile en respectant les règles esthétiques occidentales.

Le premier salon tunisien d’arts plastiques a ouvert ses portes en 1894 au siège de l’Association ouvrière maltaise afin d’attirer les peintres et les architectes français en Tunisie dans le cadre de l’urbanisation du pays. Le Salon tunisien a joué un rôle primordial dans la naissance du mouvement stique tunisien d’autant que les peintres tunisiens ont été influencés par leurs collègues étrangers.

Lire la suite...

 

Hedi Khayachi (1882-1948)

Hedi-Khayachi-1 

Artiste peintre né à Tunis en 1882. Il fréquenta au début du siècle l’atelier d’Emile Pinchart à Tunis. Celui-ci l’encouragea à faire un séjour à Paris dans les académies libres de Montparnasse. 


 

Lire la suite...

 

Page 7 sur 10