In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Histoire de l'Art & de l'Artiste

Léo Nardus (1868-1955)

portrait-nardusMarchand et grand collectionneur de tableaux anciens, Nardus fut un grand voyageur. Il séjourna aux Etats-Unis dés 1894 jusqu’au début du XXème siècle. De 1911 à 1920 il a été en Italie en Espagne en Algérie (1913, 1914 et 1915) mais sa destination préférée restait  la Tunisie (1899, 1900, 1912 et 1913). Installé en France, à quarante cinq ans, l’artiste organise sa première exposition personnelle à Paris (1913).

 

Lire la suite...

 

Capitaine au long court qui n'a jamais baissé la tête. Hommage à Hechmi Ghachem.

Hechmi-GhachemIl était l’être le plus doux de la terre, et il n’avait pas choisi d’être dans les marges. On l’y avait acculé. Sa légende l’avait toujours précédé. Parce qu’il était pudique, parce qu’il était humble justement, et qu’il était très fier, il fallait qu’il se cache derrière une carapace de faux « dur-à-cuire » qu’il n’a jamais été réellement, pour donner le change, pour se protéger, car en réalité, il avait l’âme et le cœur d’un poète, et chez lui, cela avait un sens. Du coup, il dérangeait.Il dérangeait « l’establishment », qui n’a jamais aimé les esprits libres, et ceux qui choisissent de nager à contre-courant, parce qu’ils sont en quête de vérité et que lui affectionne les eaux troubles, là où la fange tue dans l’œuf tout idéal de pureté, caressant plutôt les conformismes les plus bas, nivelant dans les caveaux, et refusant de regarder le ciel, de peur d’être écrasé par trop de lumière, ce qui irait à l’encontre de ses aspirations aux antipodes ; et tous ceux nombreux, qui se sont à chaque fois dressés sur son chemin, se donnant le mot pour lui barrer la route, le renvoyant dans les lisières, faute de pouvoir être comme lui : dans les hauteurs. « Là où il n’y a pas d’encombrements… ». Dixit De Gaulle. Alors, lui un fils de marin, l’enfant de Mahdia, changeait de cap...

Lire la suite...

 

Edgard Naccache (1917-2006)


edgar-naccachePeintre né à Tunis, autodidacte, il commence à peindre en 1934, tout en exerçant un deuxième métier : celui de correcteur dans un journal tunisien puis, dès 1943, comme journaliste.

Exposition 2016:

Gare de Marlon galerie, Paris

11 février - 19 mars 2016

Lire la suite...

 

Les femmes peintres dans la Tunisie moderne

Safia-Farhat 6Pr.Rachida Triki

Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis.

Cette étude se propose d'examiner la production plastique notamment picturale des femmes tunisiennes 1 en posant les questions de leurs conditions de formation, de leur rapport à l'environnement socio-culturel, de la spécificité de leur démarche créatrice et de l'intérêt que leur porte la critique. Tout cela reviendra, dans les limites de ce travail, à évaluer le statut de la femme peintre ou plasticienne en Tunisie et à mesurer, à travers l'analyse esthétique de quelques productions significatives, son impact dans l'activité créatrice.

Lire la suite...

 

La vie occultée de Jilani Abdul Wahab dit Beppo AbdelWaheb (1890-1961)

JilaniAbdulWahabPeintre en toute liberté

"Un vrai prince des milles et une nuits, [...]  jeune, beau, libre d'allure et d'esprit. Avec une intelligence et un goût très fins." *

C'est ainsi qu'en 1953 l'historien de l'art, Marcel Sauvage, décrivit Jilani Abdul Wahab dans sa période parisienne au début du siècle dernier. Je ne crois pas prendre beaucoup de risque, me semble-t-il, en prétendant que Jilani AbdulWahab (plus connu sous son nom artistique Abdul) est la plus grande figure de la peinture Tunisienne de tous les temps.
Ce qui me mène à suggérer, par ailleurs, à ceux qui donnent le titre de " Père de la peinture tunisienne " à Yahia de brider un tout petit peu leur enthousiasme. Puisque au moment où les toiles de Abdul sont accrochées au Salon Tunisien de 1911, Yahia n'avait encore que 8 ans... Car la peinture en Tunisie ne se situe pas seulement, le saurait-on jamais assez, par rapport à l'Ecole de Tunis.

Lire la suite...

 

Page 2 sur 10