In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Histoire & Ar'chive

Histoire de l'Art et de l'Artiste

"Tant qu'il y aura des artistes...la Tunisie ne sera jamais monochrome..."
Léah-Véra Tahar

Ali Guermassi (1923-1992) علي القرماسي

ali-guermassi-portrait"la peinture tunisienne puise sa spécificité dans tes traditions"

Son œuvre est naïve dans sa simplicité et dans sa sincérité, la fraîcheur et l'ingénuité de son expression, mais aussi attachante dans sa quête de défi du temps et d'immortalisation de l'éphémère. Exemple typique de l'artiste-peintre naïf, Guermassi n'a pas fréquenté les écoles d'art mais son talent lui a permis de ne rien envier aux figures de la peinture tunisienne. C'était un personnage apprécié pour sa modestie et son fort attachement à son art.

Adepte de l'art figuratif, il refuse la recherche fortuite, les errances stylistiques et les flâneries abstraites. Il s'applique à représenter des aspects et des paysages de la vie traditionnelle, riche de sa diversité et de sa signification. Ce n'est pas un artiste réaliste, au sens de la représentation minutieuse et objective de scènes et de portraits de la réalité, ni au sens de la reproduction de sujets originaux et singuliers, mais au sens de la recherche de scènes appelées à disparaître sous l'effet d'un modernisme considéré comme dévastateur.

Lire la suite...

 

Mouldi Zalila, Amm Khmayyes de Kerkennah (1917 – 2009)

Amm-Khmayyes-artist-portr-AhmedtakAu revoir... Amm Khmayyes
Parti le 11 juin 2009... Je suis incapable de dire à quel âge...
Ce que je sais, c’est que, à Kerkena, son archipel natal et son lieu de prédilection, l’air respire toujours et encore l’odeur des doigts de l’Oncle Khmayyes... ébloui par son sourire qui ne le quitte jamais, même aux moments les plus tendus ou tristes... façon de nous dire, probablement, "de toutes les façons, la vie nous commande de sourire en toutes circonstances...". Peintre, poète, sculpteur, conteur, comédien, historien, copain, rassembleur, militant... humble, jeune de cœur, pédagogue par nature, créatif, mobilisateur, penseur, combattant, intelligence perçante, humour à toute épreuve, droit, sincère, fidèle, thérapeute, maquettiste, inventeur... ouvrier...

Lire la suite...

 

Histoire - L’art pariétal, peintures rupestres de Tunisie

mai2011/Scene-de-chasse-Ain-Khanfous-Credit-photo-Blog-Destination-TunisAvant tout, il est utile de rappeler que les représentations rupestres sont d’une rareté étonnante en Tunisie. La région de Gafsa est réputée pour l’abondance des sites préhistoriques ayant livré des témoins très importants du paléolithique, comme le plus ancien «monument» cultuel mis au jour jusqu’ici sur terre : le fameux Hermaïon, datant de plus de 45.000 ans, découvert dans les environs de la localité d’El Guettar (gouvernorat de Gafsa) et aujourd’hui exposé au musée national du Bardo. Les autre sites préhistoriques, remontant à l’ère capsienne ou au néolithique, ont livré de nombreuses sculptures, pierres gravées, figurines en argile, coquilles d’œufs d’autruches peintes ou gravées, etc. L’art pariétal, par contre, ne semble s’être exprimé qu’à une époque plus récente.

Lire la suite...

 

L’allégorie de la Mosquée de Kairouan

mosquee-Okba-detail-Kairouan-PhJ’emprunterai à Jacques Berque ce qui pourrait être nommé l’allégorie de la Mosquée de Kairouan : elle a un sens, qui est fort riche, qui doit être questionné.
Cet édifice est emblématique de la Tunisie, comme l’Alhambra réfère à l'Andal ousie et comme la mosquée bleue détient le secret d’Istamboul. L’on peut y voir un des sommets de la science et de l’art, mais aussi de la ferveur arabe. Et, pourtant, ce monument, si évident, disant si clairement son appartenance à une culture qu’il résume et dont il est en quelque sorte un des signes les plus forts, ce monument-là est, quant aux éléments qui le constituent, un édifice auquel, sinon toutes les cultures, du moins celle du bassin méditerranéen ont apporté leur tribut.

Lire la suite...

 

La vie occultée de Jilani Abdul Wahab dit Beppo AbdelWaheb (1890-1961)

JilaniAbdulWahabPeintre en toute liberté

"Un vrai prince des milles et une nuits, [...]  jeune, beau, libre d'allure et d'esprit. Avec une intelligence et un goût très fins." *

C'est ainsi qu'en 1953 l'historien de l'art, Marcel Sauvage, décrivit Jilani Abdul Wahab dans sa période parisienne au début du siècle dernier. Je ne crois pas prendre beaucoup de risque, me semble-t-il, en prétendant que Jilani AbdulWahab (plus connu sous son nom artistique Abdul) est la plus grande figure de la peinture Tunisienne de tous les temps.
Ce qui me mène à suggérer, par ailleurs, à ceux qui donnent le titre de " Père de la peinture tunisienne " à Yahia de brider un tout petit peu leur enthousiasme. Puisque au moment où les toiles de Abdul sont accrochées au Salon Tunisien de 1911, Yahia n'avait encore que 8 ans... Car la peinture en Tunisie ne se situe pas seulement, le saurait-on jamais assez, par rapport à l'Ecole de Tunis.

Lire la suite...

 

Page 2 sur 10