In order to view this object you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player
Joomla! Slideshow
Home Artistes

Aïcha Snoussi

A.Snoussi-PortraitNée en 1989, Aicha investit très jeune l'espace public. C'est sur les murs de sa maison qu'elle s'initie au dessin, avant de poursuivre à l'école en "marquant" cartables, tables de classe, toilettes ... Puis guitares et bras de ses amis au lycée. Tout en poursuivant ses études aux Beaux-arts de Tunis, elle investit aussi quelques murets de galeries : Essadi, Maison des Arts du Belvédère, Artyshow, Aire Libre, Palais Kheirredine et enfin la galerie Yahia pour une "Nonne-Expo" personnelle en septembre dernier. Aicha affectionne le tout petit format, que ce soit dans ses dessins ou ses gravures, mais aussi le tout grand. La fresque réalisée au feutre noir sur le mur du Plug réunit les deux, puisqu'elle est a la fois immense et minuscule par ses détails.
Aicha est actuellement résidente au centre des Arts Vivants de Rades, et travaille sur un projet, "Maxula per penna", mêlant pseudo-histoire, enquêtes sanglantes et coloriage.

La Nonne-Expo (2013) :

Mes frères, mes sœurs,

Amis du luxe et des vanités, amis des stupres et des banquets, chevelus fêtards des tavernes dépravés, bedonnants poivrots des quartiers malfamés, grosses matrones et danseuses de cabarets, fillettes volages et garçons efféminés, octogénaires lubriques et libidineuses voisines de paliers, laïcs désabusés, spécimens dégénérés, tantouses dévergondés, suppôts de Bacchus et malheureux débauchés, pécheurs et pécheresses égarés… voici enfin l’occasion de vous racheter ! En ce saint Vendredi 13 du mois de Septembre, venez assister à la NONNE-EXPO et retrouver la foi dont vos esprits se sont détournés ! Les Nonnes-œuvres exposées guideront vos âmes vers le droit chemin et inonderont vos cœurs noircis, de couleur et chasteté ! La Nonne-expo sera officiée par S. Aïcha à partir de 17h30 à la Galerie Yahia du Palmarium...Il vous suffira de prendre le premier puis le second escalator et suivre l'indication une fois au deuxième étage.

Note précieuse : L'hostie sera généreuse.

"Cette jeune artiste hors du commun débutera dans la peinture et le dessin. Ses peintures seront même exposées lors de l’édition 2008 du Festival de Jazz à Carthage. Le thème de l’exposition était bien évidemment le Jazz. Mais Aïcha a su apporter sa touche à cette exposition jouant sur les images et les mots. Son style, bien à elle, fait de cette artiste en herbe, un personnage atypique et réellement prometteur. Cela pourrait s’expliquer également par ses influences artistiques « Je ne suis pas influencée par un courant en particulier mais j'adore le grotesque, que ce soit les portrait de maîtres du moyen âge ou encore des œuvres surréalistes ! La laideur,  j’adore ça ».  Ne dit-on pas que  « la beauté est relative » ?"

Autoportraits 2008-2013 :

"Mais la jeune artiste a plus d’une corde à son arc. En effet, elle ne s’arrête pas à la peinture et au dessin. Très habile de ses mains, elle « gratte » toutes sortes de matériaux. L’une de ses premières peintures était faite sur du bois gratté. Avec ses ustensiles, elle grattera plusieurs guitares les ornant ainsi de dessins et autres figures. Ce qui pourrait être un premier pas vers la spécialité à laquelle elle se destine dans son cursus : la gravure."

"En plus de ce don pour les arts, Aïcha écrit des comptines et des madrigaux. (Le madrigal est une forme ancienne de musique vocale qui s'est développée au cours de la Renaissance et au début de la période baroque). « Je n’écris pas de la poésie, ni de la prose, ça doit être quelque chose entre les deux ». Et, malgré l’absence de publications, ce quelque chose comme elle le définit est d’une qualité qui ferait des jaloux. Mêlant un français épuré, de jolies tournures de phrases et une grande pincée de malice, ses écrits sont à son image : originaux, intrigants et bourrés d’humour."

"Pour tous ses travaux, Aïcha puise, essentiellement, son inspiration dans les personnages de la littérature, les dessins animés, les histoires du moyen âge, son entourage ou encore le monde du cirque:« Les animaux et les hommes m’inspirent beaucoup surtout ceux qui sont très laids, au point d’en devenir attendrissants. »"

Bien que son avenir soit encore plein de rebondissements et de surprises, Aïcha est sûre d’une chose. Dans un futur proche, elle se lancera dans ce qu’elle appelle "un voyage médiéval ". Ce voyage consiste à étudier de près des œuvres d’époque, et de s’en imprégner. Ce travail a pour but de donner naissance à des œuvres inspirées de ce qu’elle aura rencontré lors de ses recherches mais portant son empreinte à elle sous forme de parodies par exemple."

"« Il y a un peintre qui ma beaucoup inspirée. Il s’appel Gérard Willemenot, c’est un peintre contemporain qui fait des choses formidables, tout en utilisant des techniques très anciennes. »"

Mural du Plug (La Marsa):

Mural-Plug-Aicha-Snoussi 00

Photos "Mural du Plug" : Rim Temimi

Extraits texte A.Snoussi : Azyz.B (04-2009)  www.leaders.com.tn

Press: - Dessine-moi un droit chemin!
           - La Nonne—Expo à la Galerie Yahia.

 

Page 6 sur 15